Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

OFI AM franchit le seuil des 70 milliards d'euros d'encours
information fournie par Newsmanagers06/02/2018 à 10:30

(NEWSManagers.com) -

OFI Asset Management (OFI AM) maintient le cap. Au cours de l'année 2017, la société de gestion a en effet enregistré une collecte nette de 1,447 milliard d'euros, a dévoilé Jean-Pierre Grimaud, son directeur général, à l'occasion d'une rencontre avec la presse. Un chiffre en léger repli par rapport aux 2,4 milliards d'euros de souscriptions nettes réalisées en 2016. " La collecte nette de 2016 avait été portée par une très forte collecte sur le monétaire qui ne s'est pas reproduite en 2017 " , a ainsi expliqué Christophe Frespuech, directeur du développement d'OFI AM. En 2017, la collecte sur le monétaire a même été négative et comprise entre -600 et -800 millions d'euros.

Malgré ce recul, 2017 offre des signes de satisfaction pour la direction. Ainsi, " un tiers de la collecte nette a été réalisée sur le non-coté, s'est félicité Jean-Pierre Grimaud. Les deux autres tiers se sont investis sur des fonds obligataires court terme, les convertibles et les métaux précieux. " Mieux, ces flux entrants ont permis de gonfler significativement les actifs sous gestion du groupe OFI AM. " Nous avons franchi pour la première fois de notre histoire la barre des 70 milliards d'euros d'encours sous gestion " , a noté Jean-Pierre Grimaud. Désormais, environ 10% de ces encours proviennent d'actifs non cotés (infrastructure, dette non cotée, private equity, immobilier). Par ailleurs, " les encours détenus par la clientèle individuelle ont atteint 1,9 milliard d'euros à fin 2017, a souligné Jean-Pierre Grimaud. Cette activité devient aujourd'hui significative. "

Le développement auprès de la clientèle individuelle constitue d'ailleurs l'un des axes forts de la société de gestion pour l'année 2018. " OFI AM s'adresse très majoritairement à une clientèle institutionnelle mais nous avons toujours la volonté de diversifier notre clientèle auprès des particuliers, d'autant qu'il y a moins de croissance à attendre sur le marché des institutionnels, a estimé Jean-Pierre Grimaud. Nous travaillons déjà avec les réseaux de nos actionnaires mais ce n'est pas suffisant. Il faut donc travailler avec des réseaux tiers. " Dans ce cadre, en 2017, OFI AM a pris une participation dans le groupe de Crystal – Expert & Finance qui figure parmi le top 3 des réseaux de CGP sur le marché français avec Cyrus Conseil et UFF. " Cette opération nous permet d'avoir un rayonnement très significatif auprès des particuliers. " En particulier, la société de gestion a donné naissance à la filiale OFI Patrimonial au dernier trimestre 2017. Une nouvelle structure qui se positionne comme le conseiller en investissements financiers (CIF) intégré du groupe OFI pour mettre à disposition des réseaux partenaires une offre dédiée. " Il s'agit d'une plateforme digitale patrimoniale à disposition des réseaux de distribution de nos partenaires et actionnaires, a précisé Jean-Pierre Grimaud. Cette plateforme est en cours de finalisation et elle sera d'abord déployée dans le réseau Matmut au deuxième trimestre 2018. " Baptisée Ernest en interne, cette plateforme digitale a été développée en partenariat avec deux fintech, Upsideo et Fundvisory. " Aujourd'hui, 5 personnes travaillent à temps plein sur OFI Patrimonial, a souligné le dirigeant. Les investissements sont significatifs. " L'enjeu est loin d'être neutre. " Sur les particuliers, si toutes les conditions sont réunies, nous devrions être capables d'atteindre 2,5 milliards d'euros d'encours sous gestion en 2018 " , a avancé Jean-Pierre Grimaud.

En parallèle, OFI AM entend explorer de nouveaux territoires et accélérer son développement à l'international " avec une approche pragmatique et de partenariat " , a indiqué Jean-Pierre Grimaud. A l'été 2017, la société de gestion s'est ainsi associée à la banque allemande BKB Bank pour se développer en Allemagne et en Autriche. Dans ce cadre, 11 fonds ont été référencés en Allemagne et en Autriche. De même, OFI AM a noué un partenariat avec Bluemint Capital au Portugal, 5 fonds étant actuellement référencés sur le marché portugais. " En 2018, nous voulons avoir une démarche similaire sur d'autres marchés européens, comme l'Espagne, a avancé Jean-Pierre Grimaud. Sur l'ensemble des marchés à l'international, nous visons 1 milliard d'euros d'encours dans un horizon de 4 ans, dont 600 millions d'euros en Allemagne. "

L'année 2017 a été également l'occasion, pour OFI AM, d'accélérer ses efforts en matière de rationalisation et d'optimisation de sa gamme de fonds. " Nous avons très fortement simplifié notre offre pour la rendre plus lisible et plus concrète " , a indiqué Jean-Pierre Grimaud. Ainsi, la société de gestion a fermé entre 65 et 70 fonds pour concentrer sa gamme de fonds ouverts sur une trentaine de véhicules. En parallèle, " nous travaillons à la transformation d'un certain nombre de nos fonds en sicav de droit français pour pouvoir proposer une offre qui convient le mieux aux investisseurs institutionnels. " De fait, 4 fonds ont été transformés en sicav en vue de la commercialisation à l'international : OFI RS Euro Equity Smart Beta, OFI RS Euro Equity, OFI Flexible Global Multi Asset et, enfin, OFI RS Euro Credit Short Term. " Nous souhaitons avoir 7 sicav qui soient les plus représentatives possibles de notre proposition de valeurs, a ajouté Jean-Pierre Grimaud. Ces sicav ont vocation à être cotées sur la plateforme Euronext Fund Services. Deux d'entre-elles sont déjà cotées. "

Si les projets de croissance organique se multiplient, OFI AM n'exclut pas pour autant des opérations de croissance externe. Le groupe entend bien, en effet, " être un pôle de rapprochement pour d'autres sociétés de gestion, seulement si cela a du sens" , a indiqué Jean-Pierre Grimaud. Le dirigeant, qui vise toujours 100 milliards d'euros d'encours à horizon, a admis que que " la croissance organique seule ne nous permettra d'atteindre cet objectif" . Si aucune discussion n'est actuellement en cours, OFI AM entend privilégier des cibles lui permettant de compléter sa gamme de clientèle via l'accès, notamment, à de nouveaux réseaux de distribution.

Enfin, Jean-Pierre Grimaud a dévoilé l'élargissement du comité exécutif de la société de gestion à la fin de l'année 2017. Ainsi, Eric Turjeman, directeur des gestions actions et convertibles, et Eric Bertrand, directeur des gestions taux et diversifiés, ont intégré cette instance. De même, Christophe Frespuech, directeur du développement, a rejoint le comité d'exécutif d'OFI AM.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.