Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Noxxon : un tour de table et trois cartes à jouer
information fournie par Biotech Finances09/07/2019 à 09:36

Outre les résultats de l'évaluation «mystère», les dirigeants comptent également sur un essai clinique avec NOX-A12 dans le glioblastome, en combinaison avec une radiothérapie et qui doit démarrer cet été. (crédit : Adobe Stock)

Outre les résultats de l'évaluation «mystère», les dirigeants comptent également sur un essai clinique avec NOX-A12 dans le glioblastome, en combinaison avec une radiothérapie et qui doit démarrer cet été. (crédit : Adobe Stock)

La première annonce, mi-juin, a laissé les investisseurs perplexes : un accord avec un acteur majeur «mystère» de l'industrie pharmaceutique (tout juste sait-on qu'il est dans le top 10). Pour évaluer NOX-A12, candidat-médicament phare de Noxxon, dans une indication secrète (avec pour seul indice qu'elle représente un marché de «plus d'un milliard d'euros»). Malgré ces contraintes de confidentialité, la biotech allemande cotée à Paris devait communiquer : elle a annoncé dans la foulée le lancement d'une augmentation de capital de 3,9 M€, avec maintien du DPS. Celle-ci est ouverte jusqu'au 17 juillet.

Créée en 1997, Noxxon exploite une technologie développée dans les années 90, les «Spiegelmers.» Il s'agit, à la base, d'aptamères, c'est-à-dire de polymères composés d'ARN synthétique simple brin, capables de se fixer à des ligands, comme un anticorps. Les Spiegelmers ont la particularité d'être construits par symétrie «miroir» (ou forme L) par rapport aux aptamères sélectionnés, qui sont eux formés de séquences d'ARN naturel. Ces «ARN miroir» ont ainsi la même affinité et spécificité que leur modèle, mais ils ne sont pas reconnus par l'organisme et ne sont donc pas détruits par les nucléases. Une caractéristique qui leur assure une haute stabilité.

NOX-A12, principal actif du portefeuille de produit de Noxxon, cible la chimiokine CXCL12, qui joue un rôle clef dans la formation des métastases et la régulation du microenvironnement tumoral, en se liant aux récepteurs CXCR4 et CXCR7. D'abord évalué dans le myélome multiple où l'environnement concurrentiel s'est peu à peu durci, il a été repositionné dans les tumeurs solides – cancers pancréatique et colorectal métastatiques – en combinaison avec le Keytruda de Merck. Second produit du portefeuille, NOX-E36 est aussi évalué dans le cancer du pancréas (phase I/II), après des premiers essais dans la neuropathie diabétique.

Nouvelle chance de relancer son histoire

Après une période faste – Noxxon a levé près de 100 M€ entre 2007 et 2015 – la biotech s'est appuyée sur des outils de financement dilutifs (obligations convertibles et actions à taux variable) qui ont plombé son cours de bourse. Cette levée de fonds lui offrirait un an d'autonomie financière et une nouvelle chance, peut-être la dernière, de relancer son histoire.

Outre les résultats de l'évaluation «mystère» (le partenaire pharmaceutique conduira des essais précliniques avec NOX-A12, durant près de 10 mois, avant des discussions sur une éventuelle licence), les dirigeants comptent également sur un essai clinique avec NOX-A12 dans le glioblastome, en combinaison avec une radiothérapie et qui doit démarrer cet été.

Les premiers résultats (trois patients traités pendant six mois) sont attendus au deuxième trimestre : «Nous aurons des données de sécurité mais aussi de survie sans progression, de réponse et de vascularisation des tumeurs chez des patients non opérables et non répondeurs à la chimio», précise Aram Mangasarian, CEO de Noxxon. Par ailleurs, les dirigeants assurent que les discussions s'accélèrent autour des données récemment obtenues dans le pancréas et le colon, en décembre et avril derniers, chez 20 patients. «Ces résultats sont très encourageants, avec des mesures de survie notamment». Le package de données cliniques est, selon le CEO, suffisant pour espérer un accord de licence… d'ici 10 mois.

Biotech Finances - «Biotech Finances est un média spécialisé sur l'écosystème francophone des biotechs et des medtechs»

Valeurs associées

Euronext Paris +12.15%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.