Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Morgan Stanley publie un bénéfice record avec la volatilité des marchés
Reuters16/07/2020 à 16:30

MORGAN STANLEY PUBLIE UN BÉNÉFICE RECORD AVEC LA VOLATILITÉ DES MARCHÉS

(Reuters) - Morgan Stanley a publié jeudi un bénéfice trimestriel record et nettement supérieur aux attentes des analystes, la banque américaine ayant profité de la forte volatilité des marchés financiers secoués par la crise du coronavirus.

Cette publication de Morgan Stanley clôt la semaine des résultats des grandes banques américaines, qui se sont scindées en deux groupes prévisibles. Les banques d'affaires comme Morgan Stanley et Goldman Sachs ont affiché au deuxième trimestre de bien meilleures performances que les établissements grand public comme JPMorgan Chase, Bank of America et Citigroup, contraints de constituer de lourdes provisions face au risque que nombre de leurs clients ne soient pas capables de rembourser leurs prêts en raison de la crise économique provoquée par le coronavirus.

Dans le monde de la finance à Wall Street, beaucoup préviennent cependant que l'explosion du trading au deuxième trimestre ne pourra pas durer.

James Gorman, le PDG de Morgan Stanley, a lui-même prévenu jeudi que sa banque aurait du mal à renouveler ses performances record de la période avril-juin au cours des prochains trimestres.

"Clairement, il sera difficile pour le deuxième semestre 2020 d'atteindre les résultats record du premier semestre", a-t-il déclaré. "Cela dit, de nombreux domaines de notre activité devraient continuer à bien de comporter."

Morgan Stanley n'a provisionné que 239 millions de dollars (209 millions d'euros) pour pertes de crédit au deuxième trimestre, soit moins qu'au cours des trois mois précédents, son portefeuille n'incluant pas de cartes de crédit ou de prêts aux petites entreprises, deux secteurs fortement touchés par la crise liée au coronavirus.

"Les résultats impressionnants de Morgan Stanley au deuxième trimestre reflètent fortement la répartition favorable de ses activités, avec un revenu net et un bénéfice net en hausse", a commenté Donald Robertson, vice-président senior de Moody's Financial Institutions Group.

Le revenu de la division de trading s'est envolé de 68%, avec notamment un bond de près de 168% dans le trading obligataire. Le revenu du trading actions a pour sa part grimpé de 23%.

L'activité de banque d'investissement a aussi brillé avec une progression de 39%, les entreprises ayant cherché à consolider leur position financière face à la crise.

Dans la gestion de fortune, qui a contribué pour un tiers au revenu total avec une progression de 6%, les clients ont tiré parti à la fois de la situation sur les marchés et de la faiblesse des taux d'intérêt pour emprunter davantage.

En hausse dans tous les segments d'activité, le revenu global de Morgan Stanley a bondi de 31% à un record de 13,41 milliards de dollars.

Le bénéfice s'est établi à 3,2 milliards de dollars, soit 1,96 dollar par action, en hausse de 45%. Les analystes l'attendaient en moyenne à 1,12 dollar par action, selon les données IBES de Refinitiv.

(C Nivedita et Elizabeth Dilts à New York; version française Bertrand Boucey)

Valeurs associées

NYSE -0.42%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M9214798
    16 juillet16:43

    Morgan Stanley comme Goldman Sachs ne sont en fait pas des banques, elles n'assurent aucune fonction banquaire classique? Ce ne sont que des prédateurs économiques qui captent la richesse sans assurer aucun services aux agents économiques.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

33.2 +2.47%
4889.52 +0.28%
1.17985 +0.32%
44.4 +1.19%
8.536 +1.96%

Les Risques en Bourse

Fermer