Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Moody' s dégrade la perspective du secteur de la gestion d'actifs à " négative"
information fournie par Newsmanagers30/03/2020 à 10:15

(NEWSManagers.com) - La crise liée à la pandémie de Covid 19 va provoquer une pression sur les revenus et les flux de trésorerie des gestionnaires d'actifs, qui sont fortement corrélés aux mouvements des indices de marchés, indique l'agence Moody's. La hausse de l'incertitude économique au niveau mondial va aussi probablement limiter la collecte de l'industrie, une autre importante source de revenus pour les asset managers. Enfin, la chute des actifs sous gestion des quatre dernières semaines va nuire à la rentabilité des gestionnaires d'actifs, y compris la liquidité.

" Notre perspective stable précédente sur le secteur était fondée sur un taux d'endettement gérable, sur l'appétit des investisseurs pour des produits à risque et à frais plus élevés ainsi que sur une croissance économique mondiale continue, mais qui ne faisait que ralentir. Ces hypothèses ne sont plus tenables à la lumière de la pandémie de coronavirus" , explique l'agence Moody's qui a dégradé sa perspective à négative.

Dans son analyse, Moody's estime que les gestionnaires d'actifs vont être contraints d'ajuster rapidement leur structure de coûts et de conserver des liquidités, malgré les efforts des banques centrales et des décideurs politiques. Son scénario de base suppose que les conditions économiques et les marchés financiers s'affaibliront au cours du premier semestre, avec une certaine reprise au second semestre. Si les mesures de santé publique ne parviennent pas à contenir la chute, le ralentissement économique aux États-Unis et en Europe se prolongera et s'aggravera, ce qui aura des conséquences négatives sur le crédit pour les gestionnaires d'actifs.

Moody's souligne également que l'extrême volatilité du mois de mars aura un impact important sur les revenus du secteur au deuxième trimestre et se poursuivra, si la chute des marchés persiste. Les commissions de performance devraient ainsi diminuer fortement en 2020, avec des réductions de bonus et de dépenses marketing et d'autres initiatives visant à préserver la trésorerie. En revanche, une volatilité accrue des prix des actifs amplifiera les chocs sur les recettes.

La crise de Covid 19 entraînera également des changements au sein du secteur. L'aversion au risque des investisseurs entraînera une modification de la composition des actifs sous gestion, limitant ainsi les flux nouveaux dans le secteur. L'étude souligne toutefois qu'en dépit des fortes baisses des valorisations et de la volatilité sans précédent des marchés, les taux de rachat n'ont pas été extrêmes jusqu'à présent. La composition des actifs sous gestion des gestionnaires évoluera vers des stratégies d'investissement plus sûres et moins coûteuses, ce qui pèsera davantage sur les revenus.

La baisse des actifs sous gestion entraînera une diminution de l'EBITDA au deuxième trimestre, les actifs sous gestion axés sur les actions connaissant des baisses plus importantes que les actifs sous gestion diversifiés. Toutefois, tous les gestionnaires connaîtront une baisse de l'EBITDA et un effet de levier plus important, selon Moody's qui ajoute qu'à l'occasion de la crise financière mondiale, les baisses d'EBITDA des gestionnaires d'actifs qu'elle notait ont varié entre 40 et 60 %." Les gestionnaires d'actifs les plus exposés aujourd'hui au risque d'une dégradation de leur note sont ceux qui sont entrés dans la crise avec un levier élevé par rapport à leurs pairs pour un même niveau de notation" .

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.