Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Monde : une récession à deux vitesses
information fournie par Le Revenu16/10/2020 à 09:02

Pour Gita Gopinath économiste en chef du FMI, «l'ascension sera probablement longue, inégale et incertaine». (© AFP)

Pour Gita Gopinath économiste en chef du FMI, «l'ascension sera probablement longue, inégale et incertaine». (© AFP)

Le FMI constate que la reprise économique est plus rapide qu'escomptée, mais avec de fortes disparités entre les pays.

Le pire est évité... pour certains. Le Fonds monétaire international (FMI) s'attend désormais à une récession mondiale de 4,4% cette année, contre une chute de 5,8% estimée en juin dernier.

«La reprise a été plus forte qu'attendu dans certaines régions, notamment grâce aux importants plans de soutien budgétaires et monétaires», a indiqué Gita Gopinath, cheffe économiste du FMI, le 13 octobre.

Néanmoins, la conjoncture ne s'améliore pas pour tout le monde, loin de là. L'institution a relevé sa prévision pour les pays développés de -8,1% à -5,8% pour cette année.

Mais elle l'a abaissé de -5% à -5,7% pour les économies émergentes et en développement (hors Chine). Les perspectives de l'Inde sont particulièrement dégradées, avec une chute du PIB revue de -4,5% à -10,3% en 2020, alors que le Brésil bénéficie, à l'inverse, d'un relèvement de -9,1% à -5,8%.

La Chine déjà rétablie

Globalement, la reprise sera «probablement longue, inégale et incertaine», a averti Gita Gopinath. Elle table sur un rebond de 5,2% du PIB mondial en 2021, contre 5,4% en juin. Cette révision baissière s'explique par une base de comparaison plus élevée en 2020, mais aussi par l'hypothèse que l'économie restera bridée par des mesures de distanciation sociale et un déploiement seulement progressif des traitements et vaccins contre le Covid-19.

Dans l'immédiat, les

Lire la suite sur LeRevenu.com

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.