Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Michelin prévoit de supprimer 2.300 postes en France
Reuters06/01/2021 à 09:41

MICHELIN COMPTE SUPPRIMER 2.300 POSTES EN FRANCE

MICHELIN COMPTE SUPPRIMER 2.300 POSTES EN FRANCE

PARIS (Reuters) - Michelin a annoncé mercredi un projet de suppression de 2.300 postes d'ici trois ans en France, sans licenciement ni fermeture de site, dans le cadre d'un plan de "simplification et de compétitivité" de ses activités.

Ces 2.300 suppressions de postes représentent environ 11% de l'effectif du groupe en France où il emploie 21.000 personnes.

Michelin met en garde depuis plusieurs années sur les conséquences de l'arrivée en Europe de pneumatiques à bas coûts venus notamment d'Asie.

"Près de 60% des départs envisagés se feraient sur la base de départs anticipés à la retraite et le reste par des départs volontaires accompagnés", dit le fabricant de pneumatiques dans un communiqué, en promettant "une approche innovante de dialogue social".

Pour tout poste supprimé, le groupe s'engage "à contribuer à en recréer un autre, soit dans le cadre du développement de ses nouvelles activités, soit en prenant part à la redynamisation des bassins d'emplois (...)".

Le manufacturier français explique être confronté depuis une dizaine d'années "à de profondes transformations structurelles du marché mondial du pneumatique, marqué notamment par l'arrivée massive de produits à bas coûts".

"Le groupe doit donc accompagner les évolutions stratégiques de ses activités pour préparer l'avenir. C'est le cas notamment en France où la vitalité de ses positions passe par un renforcement significatif de sa compétitivité", explique-t-il.

Il compte ainsi "moderniser ses sites et renforcer son positionnement sur des pneumatiques haut de gamme et de spécialités, à haute plus-value technologique" et poursuivre "sa stratégie de localisation en France de nouvelles activités à forte valeur ajoutée, notamment dans les domaines des services, des matériaux durables, de la transition énergétique et du recyclage".

Michelin dit tabler sur une amélioration de sa compétitivité pouvant aller jusqu'à 5% par an pour les activités tertiaires et l'industrie.

En Bourse, l'action Michelin avance de 0,18% à 22,78 euros en début de séance alors que le CAC 40 progresse de 0,22% au même moment.

(Bertrand Boucey, Jean-Philippe Lefief et Gilles Guillaume, édité par Gwénaëlle Barzic)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.08%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • MONARC
    06 janvier11:23

    " Plan de simplification et de compétitivité" "Approche innovante de dialogue social" En réalité la délocalisation continue sa logique mondialiste et la France restera un terrain de villégiature si la COVID et autres miasmes le veulent bien.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer