Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Marks & Spencer s'envole à Londres, porté par de bons résultats et le rétablissement d'un dividende
information fournie par Boursorama avec AFP 08/11/2023 à 11:50

L'action de la chaîne britannique Marks and Spencer (M&S) s'envolait de près de 10% mercredi à la Bourse de Londres, après que le groupe a publié un bénéfice en nette hausse sur son premier semestre décalé, et annoncé le paiement d'un dividende pour la première fois en quatre ans.

( AFP / ADRIAN DENNIS )

( AFP / ADRIAN DENNIS )

Le distributeur britannique a engrangé un bénéfice net de 208 millions de livres (239 millions d'euros) pour cette période achevée au 30 septembre, en hausse de 25%. Son chiffre d'affaires a progressé de plus de 10%, à 6,1 milliards de livres.

Fort de résultats en amélioration, "nous rétablissons un modeste dividende pour les actionnaires, en commençant par un acompte sur dividende de 1 pence par action" au titre du premier semestre, a indiqué l'entreprise dans un communiqué.

Ces annonces étaient saluées par les investisseurs mercredi matin à la Bourse de Londres. Vers 09H00 GMT, l'action de M&S s'envolait de 9,86%, à 247,40 pence.

Le groupe, qui a enchaîné ces dernières années stratégie de modernisation et plans de restructuration, cherche à moderniser et renouveler son parc de magasins, fermant aussi certains sites "à faible productivité", en particulier dans les centres-villes, pour en ouvrir d'autres, focalisés notamment sur l'alimentation.

"La croissance des ventes a été soutenue par nos investissements dans la rotation des magasins" et "notre programme de réduction des coûts est en bonne voie avec plus de 100 millions de livres d'économies réalisées au cours du semestre", a indiqué le directeur général Stuart Machin, cité dans le communiqué.

"M&S poursuit sa transformation à grande vitesse, avec son activité alimentaire qui constitue un tremplin pour un segment textile et articles de maison revitalisé", a commenté Richard Hunter, analyste d'Interactive Investor.

"L'épine dans le pied de l'entreprise reste sa coentreprise avec (la plateforme de livraison de courses britannique) Ocado", qui peine à s'imposer et pèse négativement sur le résultat, souligne l'analyste.

Pour autant, a fait valoir Stuart Machin, "si nous servons bien nos clients, nous servons bien nos actionnaires" et "nous avons encore renforcé notre bilan et notre endettement" ce qui permet le versement d'un dividende sur le semestre "pour la première fois en quatre ans".

"Il y aura des défis et des vents contraires au cours de l'année à venir et les progrès ne seront pas linéaires", a toutefois prévenu le dirigeant, qui se veut pourtant rassurant: "Nous sommes ambitieux pour la croissance future."

Valeurs associées

3 625,25 GBX LSE -58,19%
9 367,00 GBX LSE -2,69%
293,25 GBX LSE -0,93%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.