1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marine Le Pen prend un tournant "libéral", juge Mélenchon

Reuters11/03/2018 à 17:19
    PARIS, 11 mars (Reuters) - Marine Le Pen, qui a rebaptisé
dimanche le Front national avec l'ambition d'en faire un parti
de gouvernement, prend le tournant de l'extrême droite
européenne qui lie désormais xénophobie et libéralisme, a estimé
Jean-Luc Mélenchon.
    La présidente du FN a proposé de rebaptiser le parti
"Rassemblement national", un nouveau nom destiné à faciliter la
conclusion d'alliances et à rallier de nouveaux électeurs.
 
    "L'extrême droite européenne, ce n'est pas tout à fait la
même chose que ce qu'était Mme Le Pen jusque-là. C'est une
extrême droite qui non seulement est xénophobe, raciste, (...)
mais qui en plus est très libérale", a jugé dimanche sur France
3 le député des Bouches-du-Rhône.
    "Mme Le Pen, là, est en train de faire ce tournant, elle
revient à l'ancien Front national qui était libéral. Elle a
changé de disque, de discours", a-t-il souligné, ajoutant que
cela faisait d'elle une adversaire "plus que jamais" redoutable.
    "Elle est passée de la dédiabolisation à la banalisation.
Elle rêve d'être un parti comme les autres, c'est-à-dire les
supplétifs comme en Italie (...) qui viennent faire à la fin des
gouvernements avec la droite", a-t-il poursuivi, évoquant La
Ligue du Nord.
    "Dorénavant, quand on vote pour Le Pen, on finit par avoir
en quelque sorte un petit ticket d'entrée chez (Laurent)
Wauquiez", a estimé le président du groupe La France insoumise à
l'Assemblée, en référence au président des Républicains.

 (Sophie Louet)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer