1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marchés : trois scénarios envisagés par CPR AM pour les prochains mois
Boursorama19/11/2015 à 15:36

CPR AM est optimiste dans son scénario central, mais la Chine et la perception de l'action des banques centrales restent des sujets de prudence.

Trois scénarios de marché pourraient se produire dans les prochains mois, estime la société de gestion CPR AM. Le scénario central est optimiste, tandis que les deux suivants, moins probables, sont nettement plus pessimistes.

CPR Asset Management, filiale d’Amundi, affiche globalement son optimisme pour les mois à venir. Dans son scénario central, la société de gestion envisage une croissance des marchés actions de l’ordre de 10% en zone euro par rapport aux niveaux actuels. La société de gestion a en conséquence augmenté l’exposition de ses fonds aux marchés actions.

Pour autant, CPR AM garde un œil sur une éventuelle dégradation de la situation. Pour la société de gestion, deux éléments pourraient potentiellement remettre le feu aux poudres sur les marchés : un retour des incertitudes sur la véritable croissance chinoise, ou une défiance vis-à-vis de la politique menée par les grandes banques centrales.

Scénario central : l’économie est un long fleuve tranquille

Dans son scénario central, CPR AM envisage de manière générale un « maintien de la dynamique économique soutenue par les banques centrales ».

De manière plus détaillée, la société de gestion imagine la situation suivante : « Aux Etats-Unis, l’amélioration du marché du travail se poursuit, les perspectives de retour de l’inflation vers 2% se confirment, ouvrant la porte à un relèvement des taux des fonds fédéraux. La croissance en zone euro s’établit à un rythme honorable ».

Dans ce cadre, CPR AM envisage une « remontée des taux directeurs aux Etats-Unis (0,5%), un maintien au Japon (0,07%) et en zone euro (0,05%) ». Ceci s’accompagnerait surtout d’une « hausse des bourses : 2,5% dans les pays émergents d’Europe de l’Est, 5% aux Etats-Unis, 7,5% au Japon et 10% en zone euro et dans les pays émergents asiatiques ». Toujours dans ce scénario, la parité euro dollar se stabiliserait à 1,06 USD pour 1 EUR.

CPR AM commente : « Notre scénario central prend désormais comme acquis le pro-activisme des banques centrales tant aux États-Unis, avec une remontée des taux directeurs, qu’en zone euro avec de nouvelles mesures accommodantes », permettant un contexte « éminemment positif » pour les marchés actions.

Scénario n°2 : réactivation des craintes sur la Chine

Autre scénario envisagé, cette fois-ci beaucoup moins optimiste : « L’activité continue à se dégrader en Chine, au point de toucher négativement la plupart des pays d’Asie, ce qui affecte en premier le Japon puis les autres économies avancées ».

Un tel scénario correspondrait à un retour en force des inquiétudes de l’été dernier autour de la croissance réelle chinoise. Les investisseurs assisteraient dans un tel cas à une « baisse des actions : -7,5% aux Etats-Unis et en zone euro, -10% au Japon, -15% dans les émergents d’Amérique du Sud et -20% dans les pays émergents asiatiques ».

Dans ce scénario, la Fed américaine préférerait conserver le « statu quo » sur ses taux directeurs, qui resteraient situés à 0,25%, ou plus exactement entre 0% et 0,25%. Le dollar serait ainsi moins « fort », avec une parité à 1,13 USD pour 1 EUR.

Scénario n°3 : défiance envers les banques centrales et krach boursier

Dans un troisième et dernier scénario, CPR AM imagine la possibilité d’une « panique des marchés face aux réactions des banques centrales ».

Ce scénario correspondrait à un courant de « scepticisme des investisseurs quant à l’efficacité des mesures prises par les banques centrales (Fed puis BoJ puis BCE) », ce scepticisme se transformant en « panique ».

Les « mesures prises par les banques centrales » peuvent aussi bien désigner une défiance vis-à-vis des conséquences d’une remontée des taux américains, qu’une défiance vis-à-vis de l’efficacité du « quantitative easing » (relance monétaire) actuellement à l’œuvre en Europe et au Japon.

Dans un tel scénario, les actions ayant jusqu’ici profité de l’optimisme des opérateurs quant à l’efficacité du « quantitative easing » seraient durement affectées. CPR AM imagine en effet dans un tel cas une « baisse des actions : -12,5% aux Etats-Unis et en zone euro, -15% dans les pays émergents et -17,5% au Japon ».

Ce scénario correspondrait à une remontée des taux directeurs de la Fed à 0,5%, s’accompagnant d’une baisse de l’euro, qui rejoindrait la parité avec le dollar (1 USD pour 1 EUR).

CPR AM commente : « nous avons intégré un nouveau scénario, dans lequel les investisseurs perdraient confiance dans l’action des banques centrales, plongeant l’ensemble des marchés, taux et actions, dans la tourmente. Dans ce scénario du pire, les baisses seraient conséquentes et l’avenir s’obscurcirait nettement ».

À noter que CPR AM ne précise pas de dates auxquelles les objectifs de cours envisagés dans chacun des trois scénarios pourraient être atteints.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

13 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • SB1954
    19 novembre17:38

    whaoo ! ca c'est de la prévision, mon coiffeur fait aussi bien.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer