Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marchés : « Plus dure sera la chute »

H24 Finance pour Boursorama21/02/2017 à 14:52

Après l'envolée des marchés américains, « plus dure sera la chute » affirme David Ganozzi, gérant chez Fidelity.

Les sociétés de gestion Fidelity et Natixis AM alertent sur les risques qui pèsent sur les marchés américains. L’évolution de ces derniers est de plus en plus déconnectée des fondamentaux. Natixis AM s’inquiète notamment du retour des « mauvaises dettes » que les investisseurs ignorent.

À en croire l’évolution des marchés américains, tout va bien aux Etats-Unis sur le plan économique.

Le Dow Jones a enchaîné sept séances de hausses consécutives depuis le 9 février, enregistrant jour après jour de nouveaux records.

Même chose pour le Nasdaq qui, après avoir plutôt boudé « l’effet Trump » fin 2016, s’affiche déjà en hausse de 8% depuis le début de l’année et enregistre lui aussi jour après jour de nouveaux records. L’indice des valeurs technologiques de Wall Street s’est désormais totalement affranchi de son niveau de l’année 2000, en-dessous duquel il était resté cantonné pendant plus de 15 ans.

Evolution des indices Dow Jones Industrial Average et Nasdaq Composite sur les 12 derniers mois. Source : Boursorama.

 

Actions : « Les attentes paraissent un tantinet exagérées » (Fidelity)

Néanmoins, cet état de grâce commence à sérieusement inquiéter les professionnels des marchés, qui remarquent que la hausse devient déconnectée des fondamentaux économiques.

« Plus dure sera la chute » affirme sans détour David Ganozzi, gérant du fonds Fidelity Patrimoine. « Après une phase de circonspection en janvier, les investisseurs ont repris leur marche en avant initiée début novembre. Rassurés sur l’intention de Donald Trump de tenir ses promesses de campagne, ils valorisent de plus belle les retombées de son programme économique ».

« Reste que depuis son entrée en fonction, le maître de la Maison Blanche a certes avancé sur tous les fronts, mais pas sur celui qui alimente l’improbable hausse des marchés ».

En effet, « Les réductions d’impôts et la relance budgétaire promises par le candidat Républicain devront faire un passage obligé par la case "Capitole". Or, rien n’indique que [la majorité Républicaine] donnera son feu vert. Dès lors, les attentes des investisseurs paraissent un tantinet exagérées et le risque de déception d’autant plus grand » prévient le gérant.

 

Taux : des risques mal pris en compte (Natixis AM)

Du côté des marchés de taux, Natixis AM se concentre dans sa dernière lettre de stratégie obligataire sur l’existence de certains risques mal pris en compte par les investisseurs.

« Les marchés de taux continuent d’ignorer les publications économiques » affirme ainsi la société de gestion, qui note quant à elle une « dégradation de la qualité de crédit ».

Aux Etats-Unis, « L’économie est en croissance depuis juillet 2009 [mais] l’assouplissement monétaire s’est prolongé, recréant les déséquilibres financiers susceptibles d’engendrer une crise ».

Les taux très faibles de la Fed au cours des dernières années ont engendré « un excès de mauvaises dettes » explique la société de gestion.

Celle-ci s’inquiète notamment du fait que « Les taux de défaut remontent alors que l’économie croit au-dessus de son potentiel et que le chômage est revenu à son niveau incompressible ».

« Les défauts sur prêts autos atteignent 3,75% de l’encours de 1150 milliards de dollars. La situation des prêts étudiants est catastrophique (11% de défaut). Le taux de défaut [des emprunts à haut rendement] est de 8%. Or les spreads dans le secteur de l’énergie ne reflètent absolument pas le risque, élevé, d’une rechute de l’or noir. Les défauts sont stables à 7% environ sur les cartes de crédit mais le resserrement des conditions de crédit est palpable. Le flux de crédit ralentit nettement ».

Pour les stratégistes de Natixis AM, « La situation financière est préoccupante, à l’opposé de l’optimisme béat des marchés ».

Jusqu’ici tout va bien

Toute la question est de savoir à quel moment les investisseurs pourraient prendre conscience de ces risques. A l’heure actuelle, les discours bearish restent minoritaires à Wall Street et les investisseurs préfèrent se raccrocher aux bonnes publications économiques.

En effet, « Les enquêtes préfigurent une poursuite de l’embellie cyclique » reconnaît Natixis AM malgré ses multiples alertes. « Les nouvelles commandes sont encourageantes. Les ventes au détail sont en hausse de 0,4% en janvier [par rapport à décembre] après un solide +1% en décembre [par rapport à novembre]. La croissance du quatrième trimestre 2016 sera sans doute révisée à la hausse. Les mises en chantier montrent des signes d’amélioration ».

Mais comme on le sait, il en faut souvent peu pour que ces enquêtes conjoncturelles passent du rouge au vert… et inversement.

 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.