Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Marchés : « La tendance haussière bénéficie désormais d'une base plus solide » (Fidelity)

Boursorama13/04/2016 à 16:54

Fidelity voit la vie en vert et prend volontairement des risques sur les marchés pour profiter au maximum d'une éventuelle amélioration de la conjoncture après les doutes de ces derniers mois.

Clairement optimiste sur les marchés à l’inverse de nombreuses autres sociétés de gestion, Fidelity International surpondère les actions dans ses portefeuilles d’actifs, considérant que l’environnement économique se stabilise et pourrait encore s’améliorer.

La cacophonie perdue dans le monde de l’asset management pour savoir d’il est opportun, ou non, de renforcer à l’heure actuelle ses investissements sur les marchés actions.

Les notes d’analyse publiées par les sociétés de gestion oscillent du fort pessimisme (Carmignac) au fort optimisme (Pictet AM). Fidelity International, pour sa part, appartient clairement au camp des grands optimistes comme le rappelle sa dernière note d’« allocation mensuelle » diffusée à la presse mercredi 13 avril, dans laquelle la société de gestion s’affiche « en faveur des actifs risqués » aussi bien du côté des actions que des obligations.

Une hausse des actions bénéficiant « d'une base plus solide »

« Si la tendance haussière amorcée mi-février a été alimentée par des rachats à bon compte, elle bénéficie désormais d’une base plus solide. Les indicateurs conjoncturels toujours aussi encourageants constituent désormais le premier facteur de soutien de ce mouvement » affirme Fidelity.

« Premier signe tangible de cette amélioration, l’activité industrielle américaine – sujet de tant d’inquiétudes – repart de l’avant. En mars, le PMI manufacturier (ISM) est ainsi sorti de sa phase de contraction pour s’établir à 51,8 points. Si le repli du dollar conjugué au rebond des cours du pétrole participe à cette embellie, celle-ci n’est pas circonscrite à la seule économie américaine. Cet environnement profite aussi à la Chine qui voit son PMI Composite (Caixin) atteindre 51.3 points en mars, son plus haut depuis 11 mois. La zone euro n’est pas en reste avec un PMI composite (Markit) à 53,7 points sur la période, montrant là encore que si la reprise est poussive, elle n’en demeure pas moins réelle ».

Les cours de Bourse sont également soutenus par « la complaisance monétaire des banques centrales et des mesures [de politique monétaire] toujours plus accommodantes » évoque Fidelity, pour qui « fort de ces ressorts et après l’exagération baissière des derniers mois, le rebond des indices pourrait être plus conséquent encore ».

La société de gestion considère que les éventuels replis du marché du pétrole ne sont dans ce contexte qu’« un frein à la hausse des actions », et non un vecteur de repli structurel des marchés.

Pour Fidelity, « L’embellie conjoncturelle du mois de mars valide en tout état de cause notre scénario d’une reprise de la croissance (…) dans les économies occidentales. Elle justifie par ailleurs notre positionnement en faveur des actions », même si toutes les zones géographiques ne se valent pas. « Nous demeurons (…) surpondérés sur les actions japonaises et européennes, à "neutre" sur les pays émergents et la zone Asie-Pacifique et, enfin, sous-pondérés sur le marché américain », détaille la société de gestion.

Marché obligataire : renforcement du segment "high yield"

Clairement amatrice de risques, la société de gestion se renforce également sur les actifs les plus « spéculatifs » du marché obligataire, dont la caractéristique est d’offrir des rendements élevés en contrepartie de risques également plus élevés.

La bonne performance de ces actifs obligataires risqués au cours du mois de mars « conforte notre positionnement à "surpondérer" sur le high yield de nature à profiter de la reprise économique », termine ainsi Fidelity.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

7.298 +0.77%
24.18 -0.74%
295.85 +0.99%
55.45 -0.72%
36.325 -0.11%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.