Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Marchés : l'effet "super novæ" après "l'alignement des astres" ? (Cercle des analystes indépendants)

Boursorama04/12/2015 à 10:14

Pour Eric Galiègue, la prudence reste de mise pour l'année 2016 sur les marchés.

La chute des marchés européens jeudi 3 décembre, provoquée par la déception des opérateurs vis-à-vis des annonces de la BCE, reste dans tous les esprits. Eric Galiègue, président du Cercle des analystes indépendants, réaffirme la prudence qui était déjà la sienne auparavant.

Les supernovae sont des étoiles super massives qui terminent de brûler leur hydrogène dans une explosion de lumière aussi éphémère  qu’exceptionnellement intense. Lorsque la combustion se termine, en fonction de sa masse initiale, l’étoile ainsi délestée de son hydrogène, s’effondre sur elle-même pour  devenir un trou noir, une singularité de l’espace-temps. Le corps céleste résultant est tellement massif que même la lumière n’arrive plus à s’en échapper…

Il nous semble possible de faire un parallèle entre la fin de vie de certaines étoiles et la situation des marchés financiers.  L’excès évident de liquidité, suscité par les politiques monétaires non conventionnelles et le travail des forces puissamment déflationnistes,  conduisent à une appréciation rapide des prix, déconnectée de la réalité des entreprises sous-jacentes. Les actions se mettent à briller, leurs cours montent fortement, et brulent ainsi les liquidités que la sphère réelle n’utilise pas, comme une étoile qui brule très rapidement son hydrogène dans une fantastique explosion de lumière. Il y a ensuite le phénomène inverse, qui risque d’affecter les marchés financiers : la transformation en trou noir, qui correspondrait, d’une certaine façon, à une longue période de  contreperformance boursière….

C’est bien la zone euro qui, nous semble-il, correspond le plus à cette situation. En 2015, tous les espoirs étaient permis, grâce à ce qu’on a appelé  « l’alignement des astres », qui devait favoriser fortement la zone euro. Il est vrai que la combinaison d’un contre choc pétrolier, d’un environnement de taux zéro, et d’une sous-évaluation de l’euro, est exceptionnelle. Ce triple « booster », qui fonctionne maintenant depuis près d’un an, a généré une croissance limitée à 1,5 % en volume. En d’autres temps, une telle conjonction d‘éléments favorables aurait dû générer une croissance bien plus importante…

Bien sûr, la confirmation d’un retour de la croissance est une bonne nouvelle, mais elle est accompagnée d’une inflation tellement faible (0.1%), que la croissance nominale de la zone euro est particulièrement limitée. L’accélération attendue de l’inflation pour l’année qui va commencer, est limitée à 1,2%.

Elle est composée avant tout de hausse de prix, qui devrait passer de 0,1 à 1 % (en fait, il s’agit surtout de la composante énergétique qui sera moins défavorable qu’en 2015). La croissance en volume devrait faiblement progresser, avec des contrastes majeurs entre pays de la zone. C’est bien peu, et c’est pour cela que nous avons retenu cette image de la supernovæ, car effectivement il est difficile de justifier la hausse des cours depuis plusieurs mois, si ce n’est par la hausse des PER induite par la baisse des taux. En effet, les bénéfices, par ailleurs, sont stationnaires. Ils le sont, en fait,  depuis 4  ans !

Evolution du bénéfice par action (BPA) prospectif sur les valeurs de l'indice européen Eurostoxx.

Le bénéfice anticipé aujourd’hui par les analystes financiers pour l’exercice 2017 (26,45 euros), n’atteint même pas le plus haut anticipé en 2011 (27 euros). Il définit néanmoins une croissance de 12 %, qui peut séduire mais pourrait, malheureusement, être révisé à nouveau en baisse, comme c’est le cas depuis des années. 2015 n’a pas fait exception à la règle, même si les révisions ont été moins virulentes.

Evolution des anticipations de bénéfices par action sur les valeurs de l'indice européen Eurostoxx.

Aujourd’hui il faut constater que les PER que ces anticipations induisent, deviennent élevés. Ils sont au plus haut depuis 15 ans en Europe, et depuis 12 ans aux USA….

Price-Earnings Ratio (PER) depuis 2001 sur les valeurs de l'Eurostoxx.

La déclinaison sectorielle des PER 2017 est éloquente : 7 secteurs ont un PER supérieur à 16,8, et le secteur le plus cher, l’agroalimentaire, vaut près de 22 fois les bénéfices anticipés pour 2017 !

PER sur les prévisions de résultats 2017 pour chacun des grands secteurs.

Tout le monde sait que l’efficacité des mesures non conventionnelles de politique monétaire a été très limitée aux USA, et nulle au Japon (qui est à nouveau entré en récession). Quant au QE de la BCE, si Mario Draghi considère que « ça marche », le marché commence à douter … La supernovæ européenne deviendra très probablement un trou noir : gare à la grande confrontation entre les performances boursière et les performances fondamentales des entreprises. Nous redoublons de prudence en cette fin d’année, et considérons que l’année 2016 est remplie de dangers majeurs.

Eric Galiègue

Le Cercle des analystes indépendants est une association constituée entre une douzaine de bureaux indépendants à l'initiative de Valquant, la société d’analyse financière présidée par Eric Galiègue, pour promouvoir l'analyse indépendante.


Mes listes

valeur

dernier

var.

5.145 -6.79%
104.55 -0.14%
51.2 -1.16%
24.84 +0.32%
73.45 -0.35%
0.612 -1.77%
11.92 -11.70%
45.93 +0.73%
3 0.00%
2.955 -2.15%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.