Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Marchés au plus haut : comment ne pas investir à contretemps ?
information fournie par Café de la Bourse16/12/2021 à 14:39

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Début novembre 2021, le CAC 40 a pulvérisé son record historique en inscrivant un nouveau record absolu à plus de 7 000 points. Et bien avant l'indice phare de la Bourse de Paris, de très nombreux indices boursiers mondiaux ont dépassé leur plus haut. On peut notamment citer le Dow Jones ou le Nasdaq. Dans le même temps, le nombre d'investisseurs actifs sur les marchés a été multiplié par 2,5 entre 2019 et 2021. Quelle attitude les particuliers français ont-ils adopté ? Est-il encore temps d'y aller ? Comment investir sur le marché actions sans crainte de mauvais timing ? Découvrez notre analyse et nos conseils.

Pourquoi les particuliers ont profité de la crise pour investir en Bourse ?

Les particuliers français investissent massivement. Cela est d'abord dû au fait que, depuis 2020, ils sont nombreux à avoir pu mettre des sous de côté en raison des confinements successifs mais aussi des restrictions sanitaires en tous genres qui ont largement impacté leur consommation. Ensuite, la raison à cet investissement massif sur les marchés actions est aussi à chercher du côté des taux bas et des rendements anémiques des placements à capital garanti. Enfin, la situation actuelle est aussi due aux performances exceptionnelles des marchés boursiers depuis le plus bas de mars 2020. La crise a en effet permis pour les investisseurs qui sont entrés sur les plus bas d'acheter des actions soldées et de bénéficier de performances plus qu'attrayantes, de l'ordre de 20 %, 30 %, 50 %, voire plus. On est loin des 0,5 % du livret A ! Résultat : ce placement phare de l'épargne réglementée qui a vu son encours grimper au plus fort de la crise fait aujourd'hui moins rêver. C'est désormais l'assurance-vie qui séduit les Français avec un record historique d'encours à 1 861 milliards d'euros fin octobre 2021, quand le livret A enregistre lui sa plus forte décollecte depuis 7 ans le même mois. L'investissement en direct sur les marchés actions a également séduit bon nombre de particuliers. On compte en effet 2,5 millions d'investisseurs particuliers actifs en Bourse en 2021, contre moins d'1 million en 2019 selon la dernière étude de l'AMF.

On constate donc que les investisseurs ne se sont pas tournés immédiatement sur les marchés actions. Il n'y a pas eu de ruée vers la Bourse, le mouvement étant plutôt progressif. Toutefois, on notera que celui-ci tend à s'intensifier ces derniers mois. Mais cela est-il judicieux ?

Est-il encore pertinent de se tourner vers les marchés actions ?

Les particuliers sont connus pour investir à contretemps. Ils ont en effet tendance à se tourner vers les marchés actions quand ceux-ci sont au plus haut, juste avant qu'ils ne plongent. Cela signifie-t-il que la fin du cycle est proche ? C'est possible en effet. « Les arbres ne montent pas au ciel et la Bourse est faite du même bois » nous dit l'adage. Les cycles boursiers se succèdent de façon immuable : l'expansion précède le boom, suivi par la récession, qui annonce la dépression. Mais bien malin celui qui saurait prévoir combien de temps dure chacune des phases et quand débute la suivante. Et pourtant, malgré cela, bon nombre de novices investissent en Bourse lorsqu'ils pensent qu'il s'agit du bon moment. Et, plus nombreux encore sont ceux qui attendent pour investir en Bourse que ce soit le bon moment. La question du market timing est-elle donc si cruciale ? Faut-il absolument savoir saisir le point bas pour que l'investissement en Bourse vaille le coup ?

En réalité, non. Vouloir entrer en Bourse au bon moment, c'est le plus sûr moyen de risquer d'entrer en Bourse au mauvais moment. Surtout en ce moment où les marchés sont plus haut, où le variant Omicron et la 5ème vague vient redistribuer les cartes de la situation sanitaire et où les politiques monétaires sur le chemin du resserrement monétaire.

Comment investir au bon moment en Bourse ?

Alors quand investir ? Jamais ? En réalité, le meilleur moment pour investir, c'est tout le temps, du moment que l'entrée est progressive et suffisamment étalée dans le temps. Warren Buffett l'explique très simplement : « Si vous n'investissez pas tout votre argent en une seule fois mais que vous achetez régulièrement pendant des années alors vous aurez une meilleure performance que 90 % des gens qui investissent en une seule fois. » Les investisseurs devraient donc opter pour un investissement échelonné avec des versements programmés réguliers, d'un même montant, vers les unités de compte de leur assurance-vie ou bien vers leur PEA ou leur compte titres sur lesquels ils pourront cibler des ETF pour une diversification optimale.

Vous disposez d'un peu de temps et avez quelques connaissances de l'investissement en Bourse ? Il est possible d'améliorer le rendement de vos investissements en Bourse en modulant les sommes versées chaque mois. En regardant l'historique de l'actif concerné, par exemple le CAC 40 ou le S&P 500 parce que vous êtes investi sur un ETF qui réplique cet indice, vous définirez une zone basse (en dessous de tant de points) et une zone haute (au-dessus de tant de point). Vous doublerez la somme investie quand le cours de l'actif se situe dans la zone basse et diviserez par deux la somme investie quand le cours de l'actif se situe dans la zone haute. Vous investirez la somme prévue quand l'actif se situe entre ces deux zones.

Quel rendement attendre de votre investissement ? D'abord, rappelez-vous que l'investissement en Bourse s'envisage sur le moyen-long terme et qu'il existe un risque de perte en capital. Notez ensuite que le rendement potentiel de vos investissements en Bourse varie avec la durée de votre placement. La dernière étude de l'Institut de l'épargne immobilière et foncière (IEIF) sur le sujet intitulée "40 ans de performance comparées - 1980-2020" publiée fin 2021 indique que les actions ont en moyenne et chaque année rapporté 7,9 % sur 10 ans et 9 % sur 30 ans.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.