Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Logistique-DSV met enfin la main sur Panalpina pour €4,1 mds
information fournie par Reuters01/04/2019 à 11:08

 (Actualisé avec cours de Bourse, déclarations du DG de DSV)
    par Teis Jensen et John Miller
    COPENHAGUE/ZURICH, 1er avril (Reuters) - DSV  DSV.CO  va
racheter son concurrent suisse Panalpina Welttransport  PWTN.S 
dans le cadre d'une transaction de 4,6 milliards de francs (4,1
milliards d'euros) recommandée par sa cible, le groupe de
logistique danois parvenant enfin à ses fins après avoir relevé
son offre à plusieurs reprises.
    Il a surtout réussi à emporter l'adhésion de la fondation
Ernst Göhner, principal actionnaire de Panalpina avec près de
46% des parts, qui a longtemps résisté à la pression de deux
autres actionnaires, Cevian (12,3%) et Artisan Partners (9,9%),
l'exhortant à accepter l'offre de DSV.
    A la suite de l'annonce de la transaction, le titre
Panalpina s'envolait de plus de 14,5% à 190 francs à la Bourse
de Zurich vers 09h00 GMT, se rapprochant ainsi du dernier prix
mis sur la table par DSV, dont le titre cédait de son côté 0,87%
à Copenhague.
    Avec le bond de ce matin, l'action Panalpina affiche une
progression de quelque 45% depuis le début de l'année contre
+13% pour l'indice SMI  .SSMI  de la Bourse de Zurich.
    Le groupe danois était passé à l'offensive sur Panalpina au
début de l'année après l'échec à l'automne de sa tentative
d'achat d'un autre groupe suisse, Ceva  CEVAL.S , qui a depuis
resserré les liens avec le français CMA CGM  CMACG.UL , devenu
son principal actionnaire.    
    Avec Panalpina, DSV deviendra le numéro quatre mondial de la
logistique derrière DHL Logistics, une filiale de Deutsche Post
 DPWGn.DE , le suisse Kuehne & Nagel  KNIN.S  et DB Schenker,
filiale de l'opérateur ferroviaire allemand Deutsche Bahn
 DBN.UL .
    Les 20 premières entreprises mondiales de logistique ne
contrôlent ensemble qu'un tiers du marché, ce qui laisse
entrevoir une poursuite à court et moyen terme du mouvement de
consolidation, via des fusions & acquisitions ou des
partenariats.
    
    PORTER LA RENTABILITÉ DU NOUVEL ENSEMBLE À CELLE DE DSV
    DSV propose 2,375 de ses actions par titre Panalpina, a
précisé le groupe suisse. Cela équivaut à proposer 195,8 francs
par titre Panalpina, soit près de 16 francs de plus que la
précédente offre de 180 francs de DSV, qui avait elle-même été
relevée de 10 francs par rapport à la proposition initiale.
    DSV avait augmenté une première fois son offre le 15 février
après avoir appris que Panalpina avait engagé des discussions
avec le groupe koweïtien Agility.  
    "Nous saluons l'accord entre Panalpina et DSV", déclare dans
un communiqué Lars Forberg, cofondateur de Cevian.
    "Nous pensons que ce rapprochement a une grande pertinence
industrielle et qu'il donnera naissance à l'une des entreprises
les plus performantes du secteur de la logistique."
    Jens Bjorn Andersen, directeur général de DSV, a dit que le
groupe devrait pouvoir être en mesure d'intégrer Panalpina au
cours des deux ou trois années à venir, ajoutant avoir confiance
dans l'autorisation de la transaction par les instances de
régulation.
    Il a également dit vouloir porter la rentabilité de la
nouvelle entité vers celle de DSV, sans se montrer plus précis.
L'an dernier, la marge opérationnelle du groupe danois est
ressortie à près de 7% alors que celle de Panalpina était de
quelque 2%, selon des analystes chez Sydbank.
    Mikkel Emil Jenses, un de ces analystes, a noté que DSV, qui
convoquera une assemblée générale pour que ses actionnaires se
prononcent sur le rachat de Panalpina, avait démontré par le
passé sa capacité à améliorer la rentabilité des entreprises
rachetées.

 (Avec Andreas Mortensen, Benoit Van Overstraeten pour le
service français, édité par Dominique Rodriguez)
 

Valeurs associées

SMI
Swiss EBS Stocks -0.12%
XETRA -2.63%
Swiss EBS Stocks -0.90%
LSE Intl +0.17%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.