1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Les valorisations des actions américaines sont clairement préoccupantes

H24 Finance pour Boursorama25/07/2017 à 18:13

Crédit : Christine Puccio

Les marchés américains ont épuisé leur potentiel de hausse expliquent Daniel Morris, stratégiste chez BNP Paribas AM, et Didier Rabattu, responsable de la gestion actions chez Lombard Odier. Les marchés européens resteraient néanmoins toujours attractifs dans un contexte de faibles risques.

À l’approche du mois d’août souvent chahuté en Bourse, l’optimisme reste globalement de mise chez les professionnels des marchés, mais ceux-ci restent prudents au sujet des actions américaines, jugées très chères.

Etats-Unis : « La croissance et les profits ne vont pas accélérer avant un certain temps »

« La valorisation du marché US est élevée, dopée par les attentes d’une croissance plus forte et d’une meilleure profitabilité grâce à la déréglementation » explique Didier Rabattu, Responsable de la gestion actions chez Lombard Odier. Mais selon lui, « cette croissance et ces profits ne vont pas accélérer avant un certain temps ».

En effet, « La disparition progressive et attendue du stimulus monétaire de la Fed va réduire la probabilité d’une poursuite de la hausse des valorisations » estime Didier Rabattu.

Même son de cloche chez BNP Paribas AM, où Daniel Morris, stratégiste, confirme que « les valorisations des actions américaines sont clairement préoccupantes » et souligne que « Le ratio cours/bénéfices sur la base des prévisions de résultats est supérieur d’environ 28% à sa moyenne de long terme ».

Bien que les marchés actions américains battent régulièrement de nouveaux records (l’indice Nasdaq gagne désormais 19% depuis le début de l’année), les spécialistes sont de plus en plus nombreux à considérer que les marchés actions américains ont épuisé leur potentiel de hausse.

Europe : « Les valorisations peuvent encore monter »

A contrario, « Les actions européennes sont remarquablement peu chères par rapport à leurs homologues américaines » estime Didier Rabattu, qui considère qu’« qu’une nouvelle hausse des actions européennes est probable ». Chez BNP Paribas AM, Daniel Morris confirme qu’« En Europe, les bénéfices et les valorisations peuvent encore monter ».

Les quelques risques qui se profilent à l’horizon, comme l’arrêt du « quantitative easing » de la BCE, sont jugés de faible importance. « Le PIB [des pays de la zone euro] peut continuer à progresser indépendamment du soutien des banques centrales » estime en effet Daniel Morris.

Le seul bémol reste l’Italie. « Les finances publiques italiennes se sont sensiblement dégradées (…). Alors que la croissance du PIB s’améliore dans la plupart des pays de la zone euro, elle patine en Italie. En ajoutant à cela la réduction du soutien monétaire de la Banque centrale européenne et un parti politique populiste et eurosceptique bien positionné dans les sondages, les perspectives ne sont pas réjouissantes » affirme le stratégiste de BNP Paribas AM.

« Nous ne croyons pas à un risque de sortie de l’Italie de la zone euro, mais, ce que l’on peut retenir de la crise grecque, c’est que l’incertitude politique peut causer des dégâts dans les marchés financiers » rappelle-t-il, sans pour autant s’inquiéter à court terme.

Actions émergentes : l’amélioration observée depuis l’an dernier se poursuit

Enfin, du côté des marchés émergents, l’amélioration observée depuis l’an dernier se poursuit. « Les perspectives sont plus claires aujourd’hui grâce à la plus grande stabilité politique et économique des pays émergents au sens large » résume Daniel Morris.

En effet, « Les banques centrales ont consolidé leurs réserves de change et la plupart des devises émergentes sont désormais flottantes par rapport au billet vert », ce qui limite les risques de crises dans ces pays en cas de forte appréciation du dollar.

À plus long terme, une certaine prudence s’impose néanmoins sur les marchés actions de manière générale : « La "stagnation séculaire" n’est pas sortie du paysage et la prudence des banques centrales en est le reflet » conclut Daniel Morris.

 

H24 Finance pour Boursorama.

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • faites_c
    26 juillet14:41

    N'en déplaise à ces 2 comiques (Daniel Morris et Didier Rabattu), héritiers de Mme Soleil et Mme Irma, pour le moment, les valeurs américaines augmentent chaque jour alors que les valeurs liées à l'indice CAC 40 ont plutôt tendance à baisser depuis fin Avril! De plus comme indiqué par d.jousse et turbolt, si par malheur le marché US venait à déraper les marchés européens non seulement suivraient mais amplifieraient par un facteur 2 ou 3 la baisse des US!

    Signaler un abus

  • d.jousse
    26 juillet11:38

    les valeurs de l'UE suivent les cours des valeurs US. Avec retard pour la hausse et souvent en accord avec la baisse. Donc, wait dans see. La rentrée devrait être chaude.

    Signaler un abus

  • TURBOLT
    26 juillet10:18

    si correction us les valeurs europeennes vont prendre cher !!!!!!!!!!!!!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5033.62 -0.70%
EDF
14.96 -2.41%
16.75 -1.38%
1.66 0.00%
4.968 -2.05%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.