Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les sociétés françaises se distinguent en matière d'ESG
information fournie par Newsmanagers28/10/2021 à 10:15

" La France se classe bien au-dessus de la moyenne en termes d' engagement et de marque et est également le pays qui compte la plus forte proportion d' avant-gardistes (36%) " , soulignent les créateurs de l' indice, Jean-François Hirschel et Markus Kramer.(Crédits photo : Adobe Stock -  )

" La France se classe bien au-dessus de la moyenne en termes d' engagement et de marque et est également le pays qui compte la plus forte proportion d' avant-gardistes (36%) " , soulignent les créateurs de l' indice, Jean-François Hirschel et Markus Kramer.(Crédits photo : Adobe Stock - )

(NEWSManagers.com) - Quatre sociétés de gestion françaises figurent parmi les dix sociétés mondiales qui réussissent le mieux à traduire leur engagement en faveur du développement durable dans leur marque, selon la dernière édition de l' indice Hirschel & Kramer Responsible Investment Brand publiée ce mercredi. Il s' agit d' Axa Investment Managers, qui se classe deuxième à l' échelle internationale, de Mirova (7ème), de BNP Paribas Asset Management (9ème) et de Sycomore Asset Management (10ème).

L' indice évalue les sociétés de gestion quant à leur engagement en matière de développement durable et d'ESG (environnement, social, gouvernance), à la fois dans leurs pratiques et au cœur de leur identité – leur marque. Il permet de classer les sociétés en quatre catégories : les avant-gardistes, qui se distinguent par un engagement et une architecture de marque forts dans l' investissement responsable ; les "traditionnalistes IR" , qui affichent un engagement fort, mais une architecture de marque faible ; les "aspirants IR" , qui ont une bonne note sur la dimension marque mais un score faible sur la dimension "engagement" , et les "retardataires IR" , qui sont faibles dans les deux domaines.

" La France se classe bien au-dessus de la moyenne en termes d' engagement et de marque et est également le pays qui compte la plus forte proportion d' avant-gardistes (36%) " , soulignent les créateurs de l' indice, Jean-François Hirschel et Markus Kramer.

Les meilleures sociétés françaises sont, outre les quatre figurant au classement mondial, Ostrum Asset Management, Groupama Asset Management, OFI Asset Management, Comgest, CPR Asset Management et DNCA Investments. A noter que le leader Amundi ne figure pas dans ce classement (hormis via sa filiale CPR AM) et que la société de gestion a quitté le groupe des avant-gardistes.

Une avance européenne

La totalité des sociétés du classement des dix meilleurs élèves sont européennes, alors que l' indice est devenu mondial et couvre désormais plus de 500 sociétés contre 284 seulement l' an dernier.

Malgré l' élargissement de l' univers, la composition du classement du top 10 n' a pas varié, à deux exceptions près : Schroders et NN Investment Partners (en cours de rachat par Goldman Sachs) intègrent le classement, faisant sortir MFS IM et La Banque Postale Asset Management. En revanche, l'ordre a été légèrement bousculé par rapport à l'an dernier. Federated Hermes International prend la place de premier d' Axa IM, relégué à la deuxième place. Schroders passe devant Candriam à la troisième place, tandis que NN Investment Partners arrive directement à la cinquième place, devant DPAM, qui descend de deux crans. Mirova, Etica SGR, BNP Paribas AM et Sycomore AM ferment la marche. "Les sociétés qui régressent ne font pas moins bien, mais elles se font doubler" , nuance Jean-François Hirschel.

Les auteurs de l' étude soulignent aussi que 5 des 10 sociétés de ce classement figurent dans le classement depuis le lancement de l' indice il y a quatre ans (Federated Hermes International, Axa IM, Candriam, DPAM et Mirova).

L'omniprésence de sociétés européennes dans le classement est très révélatrice du clivage entre les régions du monde en matière d' ESG, qui constitue l' un des enseignements de la nouvelle édition de l' étude. L' Europe a clairement une longueur d' avance sur les autres zones.

Ainsi, l' étude souligne que les avant-gardistes en Europe représentent désormais près d'un quart des sociétés de gestion, contre 19% l' an dernier. Le nombre de traditionnalistes est en hausse, de 28% à 32%. Dans le même temps, les retardataires reculent, de près de 50% à moins de 40%. L' intégration des sociétés des autres pays du monde fait baisser la moyenne, puisque les avant-gardistes ne sont plus que 16 % et les retardataires, 53%. " Certes, il reste une moitié de retardataires. Mais le sujet est assez récent à l' échelle de ces 25 dernières années. Et je n' ai jamais vu un sujet qui avançait aussi vite" , se réjouit Jean-François Hirschel. Ce qui promet de belles avancées.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.