Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

Les sociétés de gestion indépendantes divisées sur le travail au bureau post-Covid
information fournie par Newsmanagers29/07/2021 à 10:15

(NEWSManagers.com) - Un sondage de l'Independent Investment Management Initiative (IIMI)

- think tank qui regroupe majoritairement des sociétés de gestion

britanniques indépendantes mais aussi Comgest, Skagen et Quaero

Capital - montre que près de 70% de ses membres (69,7%) sont déjà

retournés au bureau. En outre, 18% des boutiques de gestion interrogées

comptent le faire durant l'été.

Autre enseignement du sondage, quelque 77% des sociétés de gestion

interrogées prévoient une approche de travail flexible, et un peu plus

de la moitié d'entre elles (51,3%) envisagent de laisser leurs employés

travailler depuis leur domicile un à deux jours par semaine. Presque un

tiers (32.4%) des boutiques ouvertes à l'idée du télétravail pour leurs

employés pourraient les autoriser à télétravailler deux à trois jours

par semaine et 16.2% quatre à cinq jours par semaine.

Inquiétudes sur la productivité

En revanche, 11,6% des sociétés de gestion interrogées par l'IIMI ne

prévoient pas d'adopter d'approche de travail flexible. Les deux raisons

les plus avancées sont les inquiétudes concernant la productivité et

l'impact défavorable sur la formation du personnel. Les dirigeants des

sociétés de gestion concernées estiment que la formation est moins

performante quand réalisée en ligne ou par intermittence au bureau.

Dans une interview à NewsManagers en

février dernier, Geoffrey Baudeux, responsable de la practice Financial

Services au sein du cabinet de recrutement Lincoln, avait déclaré que

les sociétés de gestion qui ne voudraient pas s'adapter au télétravail

auraient plus de mal à recruter.

L'obligation de vaccination rejetée

Enfin, alors que certaines sociétés de gestion demandent à leurs

salariés d'être totalement vaccinés contre le Covid-19, 55,8% des

boutiques membres de l'IIMI ne souhaitent pas obliger leur équipe à se

faire tester ou vacciner pour éviter toute discrimination ou des

problèmes d'ordre éthique.

Selon le sondage, 20,3% des boutiques de gestion interrogées

souhaitent que leur équipe se fasse régulièrement tester mais pas

nécessairement vacciner et 6,98% insistent pour une vaccination totale

et des tests réguliers. En outre, 16,2% des sociétés de gestion

interrogées ne sont pas certaines de la politique à adopter.

Pour Nick Mottram, président de l'IIMI, il n'existe pas de solution unique. "

Le processus de ramener les employés au bureau ne se fera pas d'une

seule traite et un certain nombre de problématiques éthiques restent

sans réponse, comme le fait de traiter différemment le personnel vacciné

et non-vacciné. Nous allons discuter avec nos membres de leurs

pratiques de travail post-Covid-19 dans les prochaines semaines et

communiquerons sur ce sujet en temps venu " , a-t-il ajouté.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.