Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

« Les marchés européens entament une correction » (Véronique Riches-Flores)

Boursorama20/05/2015 à 18:25

Pour Véronique Riches-Flores, la conjoncture économique mondiale est très insatisfaisante.

Dans son point de conjoncture de mai 2015, l’économiste indépendante Véronique Riches-Flores exprime un point de vue particulièrement négatif sur la conjoncture économique mondiale. Excès de pessimisme ou véritables signaux préoccupants ? Chacun se forgera sa propre opinion.

Rares sont les études exprimant un point de vue aussi négatif que celui de Véronique Riches-Flores au sujet de l’économie mondiale. Ne croyant pas aux effets bénéfiques du « QE » de la BCE et s’alarmant de différents indicateurs économiques, l’économiste française a publié sur son site Internet (richesflores.com) un document dressant un point de vue particulièrement sombre des perspectives économiques européennes, américaines et asiatiques à la fois.

Europe : vers un flop de la reprise ?

En premier lieu, Véronique Riches-Flores s’affiche sceptique sur les prévisions de reprise en Europe. Il y a « déjà des cailloux dans les rouages de la reprise en zone euro », affirme-t-elle. « La baisse de la devise transfère/diffuse la déflation au reste du monde, et la croissance des exportations n’est pas au rendez-vous ».

Revenant sur l’action monétaire de la BCE (quantitative easing débuté en mars), l’économiste estime que « sans accompagnement budgétaire, l’action des banques centrales est un cataplasme sur une jambe de bois dont les effets ne peuvent être que réduits sur la croissance de moyen terme ».

« [La] remontée des cours du pétrole et de l’euro sur fond d’inertie de la demande internationale pèsent sur le climat des affaires malgré l’embellie domestique », ajoute-t-elle. « La stagnation des perspectives d’emploi dans les services n’est pas bon signe ».

Véronique Riches-Flores ne se satisfait d’aucun indicateur positif : même pour l’Allemagne, l’économiste estime que « l’année 2015 sera sans doute la meilleure depuis 2000 en matière de consommation, mais l’anémie de [la] croissance des exportations pèse sur l’industrie ».

L’économiste attend 1,4% de croissance en zone euro pour 2015, et « pas d’accélération pour 2016 ».

« La croissance américaine bat de l’aile »

Si ce point de vue sur l’Europe est aussi pessimiste, c’est aussi à cause d’une conjoncture mondiale que l’économiste juge insatisfaisante. « Les relais extérieurs à la reprise sont absents : fléchissement de la croissance en Chine et aux États-Unis, absence du cycle d’investissement, difficultés du reste du monde à absorber le choc de la baisse de l’euro, pressions déflationnistes persistantes en Asie et instabilité généralisée des marchés des changes ».

« La situation dans le reste du monde stationne, au mieux », résume-t-elle. « La croissance américaine bat de l’aile » et « les effets combinés de la hausse du dollar […] et de la remontée du taux d’épargne des ménages pèsent sur les perspectives ». L’économiste prévoit tout de même une croissance de 2,3% de l’économie américaine en 2015, qui baisserait à 1,8% en 2016.

Emergents : trop de déséquilibres

Pour Véronique Riches-Flores, les économies émergentes ne feraient pas mieux que les économies développées. « Le monde émergent affronte de multiples difficultés : fragilité de la situation chinoise, excès généralisés de capacités de production en Asie, pressions déflationnistes renforcées par l’appréciation des devises, surendettement moins supportable ». Aux « déséquilibres persistants chez les exportateurs de matières premières » s’ajouteraient enfin des « risques persistants sur les marchés des changes ».

Même la Chine est une source d’insatisfaction pour l’économiste, qui estime que « l’économie chinoise [va] de mal en pis ». « La croissance de la production n’était pas plus forte en mars que durant la crise de 2009 et les indicateurs avancés de l’activité continuent de faiblir », affirme-t-elle.

Perspectives boursières : attention aux mauvaises surprises

Quant aux marchés financiers, Véronique Riches-Flores estime que « les marchés d’actions entament une période plus instable bien que toujours soutenue par le QE de la BCE ».

Aux Etats-Unis : « L’absence de hausse des taux de la Fed ne soutien que temporairement le S&P ». En Europe : « Les marchés européens corrigent, le Dax sous-performe. La remontée des taux longs de ces derniers jours répond à l’incertitude croissante sur la politique des banques centrales », affirme-t-elle.

En somme, « les marchés européens entament une correction », estime l’économiste. On ne s’étonnera pas d’une telle conclusion après une analyse qui tranche, peut-être excessivement, avec les autres analyses publiées ces derniers mois par d’autres sources.

X. Bargue

Mes listes

valeur

dernier

var.

20.65 +0.73%
1.165 +0.04%
2.35 +4.44%
22.52 +1.26%
561.83 +0.42%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.