Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les investisseurs fuient les bons du Trésor américain pour le cash, dit BofA
information fournie par Reuters07/01/2022 à 13:49

LES INVESTISSEURS FUIENT LES BONS DU TRÉSOR AMÉRICAIN POUR LE CASH, DIT BOFA

LES INVESTISSEURS FUIENT LES BONS DU TRÉSOR AMÉRICAIN POUR LE CASH, DIT BOFA

LONDRES (Reuters) - Les investisseurs ont massivement délaissé les bons du Trésor américain mais ont augmenté leurs flux vers les fonds de liquidités ("cash") depuis le début de l'année, alors que les marchés mondiaux se préparent à une hausse des taux d'intérêt, montrent les données hebdomadaires sur les flux publiées vendredi par Bank of America.

"Le choc des taux en 2022 suivra le choc de l'inflation de 2021 et les conditions financières vont se tendre fortement", estiment les analystes de BofA et son directeur de la stratégie d'investissement, Michael Hartnett.

Le compte rendu de la réunion de décembre de la Réserve fédérale (Fed) a montré que ses responsables préparaient le terrain pour des relèvements plus rapides des taux d'intérêt.

Les marchés monétaires aux États-Unis et au Royaume-Uni intègrent une hausse de taux de la Fed et de la Banque d'Angleterre dès le mois de mars.

D'après les calculs de BofA, les banques centrales mondiales ont acheté pour 26 milliards de dollars (23 milliards d'euros) d'actifs chaque jour sur les marchés depuis la pandémie de COVID-19, faisant grimper la capitalisation du marché mondial des actions de 133 milliards de dollars par jour.

Les fonds d'investissement en actions ont attiré un afflux record de 949 milliards de dollars de capitaux en 2021, un montant supérieur au total cumulé sur les deux dernières décennies.

Les bons du Trésor américain ont subi sur la semaine leurs plus importantes sorties de capitaux en un an, avec des retraits de deux milliards de dollars.

Les valeurs du secteur de l'énergie ont, eux, bénéficié d'importantes entrées et tandis que les actions européennes ont enregistré leurs premières entrées en huit semaines.

Sur la base des allocations de ses clients privés, BofA recense à 11,2% la part d'argent investi en liquidités, le niveau le plus élevé depuis avril dernier. Cette catégorie a attiré la semaine dernière le plus important afflux d'argent depuis juillet 2020, a précisé la banque américaine.

(Reportage Saikat Chatterjee, version française Laetitia Volga, édité par Sophie Louet)

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 07/01/2022 à 13:49:06.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

1 commentaire

  • 16 février08:48

    tic tac, les bulles vont éclater, à commencer par les bourse, suivra l obligataire, ou les deux en même temps, puis l'immobilier et le célèbre Bitcoin, qui ne sert vraiment à rien, mais qui va ruiner des milliers de personnes.


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.