Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les gérants d’actifs en position d’attente
information fournie par H24 Finance pour Boursorama16/01/2023 à 14:45

(Crédits photo : Adobe Stock -  )

(Crédits photo : Adobe Stock - )

Les marchés démarrent en trombe en ce début d'année (+8.5% sur le CAC 40 en 2 semaines, +4% sur le S&P 500…). Mais les gérants ont globalement entamé 2023 sur un niveau de risque relativement neutre compte-tenu du manque de visibilité.

Les incertitudes dominent

Les investisseurs ont terminé l'année 2022 dans le flou, entre espoirs d'assouplissement de la politique monétaire et craintes de ralentissement économique. Si les banques centrales soulignent une légère amélioration sur le front de l'inflation, elles rappellent que le chemin est encore long avant de revenir à des niveaux plus acceptables.

Ainsi, après avoir surfé sur les bonnes nouvelles monétaires et les espoirs concernant la réouverture chinoise, les marchés repartent à la baisse. Les données économiques pointent vers une récession, mais son ampleur reste incertaine.

Dès lors, difficile pour les investisseurs d'y voir clair : l'optimisme d'hier s'est mué en pessimisme concernant l'avenir. Ainsi, les actions européennes font grise mine et baissent de -3.2% en décembre, mais résistent tout de même mieux que leurs consoeurs américaines (-8.1%, effet de change compris).

Côté obligations, les rendements du Bund allemand (taux à 10 ans en Allemagne) et de l'OAT à 10 ans française augmentent fortement de respectivement +0.62% et +0.71%. Aux États-Unis, la progression est moins marquée : le taux des obligations à 10 ans progresse de +0.27%.

Un manque de visibilité qui s'est traduit par une assez logique stabilité

Dans ce contexte qu'on fait les gérants diversifiés ?

Sycomore Next Generation voit son exposition actions légèrement baisser de 26% à 24% via l'augmentation de la poche cash.

Idem sur Carmignac Patrimoine qui passe de 29% à 26% en actions. La gestion pense que les marchés d'actions, en particulier aux Etats-Unis, ne prennent pas pleinement en compte une récession des bénéfices.

Mouvement similaire sur Echiquier Allocation Flexible dont l'exposition actions a été encore réduite de 21% à 19%. Le contexte d'incertitudes très élevées incite toujours la gestion à la prudence.

On a assisté à une augmentation de l'exposition sur Oddo BHF Polaris Flexible qui passe de 54% à 58% en net. Mouvement plus léger d'augmentation sur Tikehau International Cross Assets, tant sur la partie actions qui passe de 20% à 21.4%, qu'obligations d'entreprises qui passe de 19% à 20%. Le niveau d'exposition reste donc bas. La gestion considère que le ratio rendement/risque action reste peu attractif, avec des niveaux de valorisation ajustés du cycle qui demeurent chers.

Stabilité pour Sanso Convictions ESG, R-Co Valor, Ofi Invest ESG MultiTrack, BDL Rempart, Echiquier Arty SRI ou encore SLF (F) Multi Asset Moderate. Stabilité également pour Invest Latitude Equilibre géré par Amplegest, mais l'arbitrage de l'exposition US au profit des émergents et de l'or est à noter.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.