Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Les Français stagnent dans le top 500 des plus grosses sociétés de gestion
information fournie par Newsmanagers09/11/2021 à 12:00

(NEWSManagers.com) - L' industrie de la gestion d' actifs continue d' afficher des records d' encours sous gestion d' année en année. La pandémie de Covid-19 n' y a rien changé. Après avoir dépassé le seuil des 100.000 milliards de dollars d' actifs sous gestion en 2019 pour la première fois de l' histoire du secteur, les 500 plus grosses sociétés de gestion au monde cumulaient un total de 119.500 milliards de dollars (103.000 milliards d'euros) d' actifs gérés de façon discrétionnaire au 31 décembre 2020 selon l' étude annuelle publiée récemment par le Thinking Ahead Institute du consultant Willis Towers Watson et du média américain Pensions & Investments. Cela constitue une augmentation de 14,5% des encours des 500 plus grosses sociétés de gestion sur un an.

L' étude suggère un taux de progression d' encours sur un an de 16,7% pour les sociétés de gestion basées en Europe (Royaume-Uni inclus) et membres du top 500 contre 13,3% pour celles basées en Amérique du Nord et 10,2% pour les gestionnaires japonais. Les sociétés de gestion localisées hors de ces régions et figurant parmi les 500 plus grandes au monde ont, elles, vu leurs encours croître de 19,4%.

Un nouveau nom derrière BlackRock et Vanguard

Le top 20 mondial des gestionnaires d' actifs cumulait 52.600 milliards de dollars d' actifs gérés de façon discrétionnaire fin 2020 (+17,2% sur un an), soit 44% (contre 43% en 2019) des encours totaux des 500 sociétés de gestion. 14 de ces 20 gestionnaires sont américains et les six autres européens. Le duo de tête BlackRock-Vanguard est indéboulonnable tant son avance en termes d' encours paraît gigantesque par rapport à la concurrence (8.676 milliards et 7.148 milliards de dollars d'encours respectivement fin 2020).

Derrière, State Street Global Advisors (3.467 milliards de dollars) est descendu de la troisième marche du podium qu'il occupait depuis sept ans, dépassé par Fidelity Investments (3.609 milliards de dollars d' encours fin 2020). L' Allemand Allianz (Allianz GI et Pimco) se classait cinquième avec ses 2.934 milliards de dollars d' actifs sous gestion fin 2020. Franklin Templeton intégrait le top 20 tout comme Natixis Investment Managers quand Invesco et Wellington Asset Management en sortaient.

Un quasi-doublement des encours en cinq ans pour entrer dans le top 500

Le Thinking Ahead Institute souligne que 221 gestionnaires ont disparu de son top 500 entre fin 2010 et fin 2020, ce qui symbolise selon lui les changements rapides au sein de l' industrie de la gestion d' actifs. Il fallait au moins 14 milliards de dollars d' encours sous gestion pour intégrer le top 500 des sociétés de gestion fin 2020. C' était le cas de Belle Haven Investments, gestionnaire américain et 500ème du classement. La boutique de gestion pointait lors du classement précédent, fin 2019, à la 473ème place avec 10,98 milliards de dollars d'encours.

Fin 2019, la 500ème société de gestion classée - la Brésilienne SPX - gérait 9,64 milliards de dollars quand les deux années précédentes - fin 2017 et fin 2018 - il fallait respectivement aux derniers du classement - le Sud-coréen Yurie et l'Indien IDFC Asset Management - 8,91 et 8,87 milliards de dollars d'encours. Montant qui fin 2016 était fixé à 7,99 milliards de dollars, soit presque moitié moins que fin 2020. La société italienne Kairos Partners, filiale de Julius Baer, occupait alors le 500ème rang. Fin 2020, elle ne figurait pas dans le top 500.

18 gestionnaires français dans le top 500

Avec le retour de Natixis Investment Managers à la 20ème place (1.389 milliards de dollars fin 2020), la France comptait trois représentants dans le top 20. Amundi restait à la 10ème place avec ses 2.126 milliards de dollars sous gestion au 31 décembre 2020 tandis que BNP Paribas Asset Management rétrogradait de quatre places au 18ème rang (1.430 milliards de dollars d' actifs sous gestion fin 2020, sachant que ces chiffres intègrent aussi par exemple la gestion pour la banque privée). Comme en 2019, 18 sociétés de gestion tricolores étaient recensées dans le top 500 mondial des sociétés de gestion comptabilisant le plus d'encours en gestion discrétionnaire fin 2020. Ce nombre pourrait éventuellement évoluer d' une unité. Parmi les candidats potentiels au top 500, La Financière de l' Echiquier, qui revendiquait 12,2 milliards d' euros d' encours fin 2020, pourrait par exemple intégrer le classement.

En dehors du top 20, Axa se classait 23ème (21ème en 2019), Société Générale restait 79ème, Groupama AM et Covea chutaient respectivement d' une et quatre places aux 152ème et 156ème rangs. Rothschild & Co progressait, quant à lui, de 17 places (de 180ème à 163ème) et Crédit Mutuel de 22 places (210ème à 188ème). OFI AM perdait neuf places (de 183ème à 192ème), La Française dégringolait, elle, de 49 rangs (de 188ème à 237ème). Oddo, classé 215ème, gagnait une place par rapport à 2019 tandis que Comgest et Carmignac montaient de 12 et trois places respectivement, à la 270ème et à la 273ème position. Tikehau Capital progressait aussi de quatre places (de 319ème à 315ème). Scor restait scotché à la 360ème place quand LFPI, qui a récemment racheté Meeschaert, faisait son entrée dans le top 500 à la 439ème position respectivement. Capital Fund Management, présent l' an dernier, en est sorti. Enfin, la plus grosse chute au classement côté tricolore était à mettre à l' actif du groupe La Poste (-157 places, de 83ème à 240ème, en partie suite à l' absorption de certaines activités de La Banque Postale Asset Management par Ostrum Asset Management (groupe Natixis).

Au total, 14 des 20 sociétés de gestion françaises ayant intégré le top 500 du Thinking Ahead Institute entre fin 2016 et fin 2020 ne l' ont pas quitté durant cette période.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.