Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Les actions et les obligations drainent d'importants flux nets
information fournie par Newsmanagers14/02/2020 à 11:45

(NEWSManagers.com) - Les principales classes d'actifs ont profité de volumineux investissements hebdoomadaires. Pour la semaine achevée au 6 février, les fonds en actions ont attiré 14,3 milliards de dollars, les fonds obligataires 16 milliards, et les fonds investis sur l'or 1,8 milliard, selon le " Flow Show" hebdomadaire de BofA Global Research, qui publie chaque semaine les flux mondiaux dans les fonds d'investissement. Cependant, quelques sous-classes ont connu une semaine noire.

L'importante collecte sur les fonds actions n'est résolument pas similaire entre les fonds actifs et les ETF, des fonds cotés gérés de manière passive. Les premiers ont perdu 4,2 milliards de dollars, tandis que les seconds ont attiré 18,9 milliards de collecte nette. Les flux continuent de s'accumuler sur les actions américaines (+12,7 milliards, principalement sur les grosses capitalisations et la santé) et japonaises (+2,2 milliards), tandis que les européennes (-3,8 milliards) et les émergentes (-1,7 milliard) ont accusé de sévères sorties de capitaux.

Selon les analystes de BofA Global Research, les fonds en actions américaines du secteur de la santé ont enregistré leur deuxième meilleur flux hebdomadaire de l'histoire. Elles ont simultanément profité de l'arrivée du coronavirus et de la débâcle de la primaire démocrate dans l'Iowa, car certains candidats proposent des politiques de financement publique de la santé susceptibles de pénaliser les entreprises du secteur. A l'inverse, les actifs émergents, que ce soit les actions ou les obligations, semblent avoir été pénalisés par le coronavirus.

Dans l'obligataire, la catégorie investissement (" investment grade" ) a connu sa deuxième meilleure collecte avec 12,7 milliards de dollars, tandis que les titres municipaux en sont à leur 57è semaine de collecte positive d'affilée, avec 1,4 milliard. Il en est de même pour les titres adossés à des créances hypothécaires (" mortgage-backed securities" ou MBS), avec 56 semaines positives sur les 57 dernières, et une collecte de 2,1 milliards de dollars ces 7 derniers jours.

Les analystes pointent par ailleurs du doigt l'existence de " bulles jumelles" sur l'obligataire et les valeurs de croissance, alimentées par l'excès de liquidité. Ils notent notamment, parmi les faits marquants de ces derniers jours, que la prime des CDS sur les obligations d'entreprises européennes " investment grade" était, avec 42 points de base, à un plus bas historique. Les Credit Default Swaps, ou CDS, sont utilisés comme des assurances contre le risque de défaut d'un emprunteur.

Les analystes ont dénombré, en cumulé, 800 baisses de taux depuis la chute de Lehman Brothers toutes banques centrales du monde confondues.

Le niveau des encours sur des obligations à rendement négatif a grimpé, lui, de 3.000 milliards de dollars ces deux dernières semaines, pour atteindre 14.000 milliards.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.