Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Legrand s'attend à "un beau millésime" en 2023
information fournie par Boursorama avec AFP 08/11/2023 à 12:22

Le fabricant de matériel électrique Legrand a publié mercredi un bénéfice net en hausse de 15,5% sur les neuf premiers mois de 2023, avec des ventes en légère hausse, une performance "très solide" selon lui dans un marché du bâtiment en retrait.

( AFP / MICHEL GANGNE )

( AFP / MICHEL GANGNE )

Le groupe français, basé à Limoges, a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 2,5%, à 6,907 milliards d'euros, porté par une progression organique des ventes (+3,7%) et l'effet périmètre (+1,3%), mais desservi par des effets de change contraires (-2,4%). S'il n'est pas tenu compte de ces effets de change et du désengagement de Russie (-0,7%), les ventes ont augmenté de 5,8% selon la direction.

Sur neuf mois, les ventes ont progressé - en organique - de 7,1% en Europe (42% du chiffre d'affaires du groupe) mais reculé de 1,6% aux Etats-Unis.

Sur le seul troisième trimestre, la croissance organique a ralenti à 1,8%, dont +7,6% en Europe et -3,2% aux Etats-Unis. La direction n'a pas donné de précisions supplémentaires sur ce trimestre.

La croissance du groupe a été soutenue par des segments porteurs tels que les solutions d'efficacité énergétique, les produits connectés et ceux destinés aux datacenters, mais aussi par une hausse de ses prix, "une très bonne politique commerciale" et des acquisitions, selon la direction.

Legrand a d'ailleurs annoncé sa quatrième acquisition depuis le début de l'année: ZPE Systems, société américaine fournissant des équipements pour les datacenters, qui réalise selon le communiqué plus de 80 millions de dollars de chiffre d'affaires.

"Dans un contexte de marché du bâtiment globalement en retrait, les neuf premiers mois de 2023 sont globalement très solides", a commenté Benoît Coquart, directeur général de Legrand, lors d'une conférence téléphonique.

Le résultat opérationnel ajusté a progressé de 1,4 point en un an, sur les neuf premiers mois de l'année, à 21,6% - ou 21,9% sans les effets de change et la Russie (+1,7 point).

"C'est un niveau élevé de rentabilité qui démontre à nouveau la forte résilience de Legrand", a relevé M. Coquart.

Legrand a précisé ses prévisions sur l'ensemble de 2023, tablant désormais sur une croissance de ses ventes (hors effet de change et hors effets du retrait de la Russie) d'environ 5%, c'est-à-dire dans le bas de la fourchette annoncée en juillet, mais dans le haut de celle avancée en février.

"On n'a pas le sentiment que les marchés se sont dégradés", mais si la reprise des volumes espérée a bien eu lieu en Europe, elle n'a pas eu lieu aux Etats-Unis, a expliqué le directeur général. Le quatrième trimestre est en outre toujours plus faible, selon lui.

La marge opérationnelle ajustée, avant acquisitions (à périmètre 2022) et hors Russie, devrait être comprise entre 20,5% et 21% (contre 20,5% avancés en juillet et "environ 20%" en février), "à un niveau historiquement haut".

Au final, 2023 devrait être "un beau millésime", selon Benoît Coquart qui n'a pas ébauché de prévisions pour 2024.

En janvier, le groupe avait annoncé son retrait de Russie, sur fond de "difficultés opérationnelles" liées au conflit en Ukraine. Ses activités en Russie, cédées début octobre à "un acteur industriel local" représentaient environ 1,5% de ses ventes en 2022.

Valeurs associées

94.02 EUR Euronext Paris +1.31%

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.