Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets
Fermer

Legrand mise sur les datacenters
information fournie par AOF 11/06/2024 à 16:22

(AOF) - Legrand cède 0,65% à 97,12 euros. Le spécialiste des infrastructures électriques et numériques du bâtiment a fait part hier de deux nouvelles acquisitions dans les datacenters, un segment en plein développement qui représentait 15% du chiffre d’affaires du groupe en 2023. Davenham est un spécialiste irlandais de systèmes de distribution de puissance basse tension (protection, coupure, mesure et distribution d’énergie) pour tous types de datacenters et notamment hyperscale.

Son offre intègre également différents services de mise en route et d'après-vente des produits.

Basé à Dublin, Davenham emploie 350 personnes pour un chiffre d'affaires annuel de près de 120 millions d'euros réalisé principalement en Europe ainsi qu'aux Etats-Unis.

VASS est le leader australien des busbars, principalement à destination des datacenters. Basé à Ingleburn, Sydney, VASS emploie près de 40 personnes pour un chiffre d'affaires annuel de moins de 10 millions d'euros réalisé principalement en Australie et en Asie-Pacifique.

Benoît Coquart, directeur général de Legrand, a commenté ces opérations : " Avec désormais 10 acquisitions réalisées sur ce vertical depuis 5 ans, Legrand confirme sa stratégie d'accélération de croissance dans un domaine où le groupe est un acteur incontournable et parfaitement positionné ".

Ces deux opérations s'ajoutent aux trois autres annoncées depuis le début de l'année (MSS, Enovation et Netrack). Ensemble, elles représentent un chiffre d'affaires annuel de plus de 200 millions d'euros.

Dans une note publiée en avril, Goldman Sachs qualifiait la journée investisseurs de Legrand le 24 septembre de prochain catalyseur majeur. A cette occasion, il s'attend à ce que la société détaille son exposition aux centres de données.

AOF - EN SAVOIR PLUS

En savoir plus sur le secteur Biens d'équipement

Plan d'investissement dans le ferroviaire

L'industrie ferroviaire française se situe à la seconde place en Europe et à la troisième place sur le plan mondial. Cette industrie affiche une balance commerciale excédentaire, qui génère plus de 100.000 emplois en France. L'annonce du plan d'avenir pour les transports ferroviaires français prévoit notamment la régénération et la modernisation du réseau, dont l'âge moyen est de 30 ans sur notre territoire. Cet âge est bien supérieur à celui de pays comme l'Allemagne (17 ans) et la Suisse, (15 ans). Un investissement annuel passant de 2,8 milliards d'euros, à près de 4 milliards d'euros doit permettre de maintenir en bon état tout le réseau.

Valeurs associées

93.46 EUR Euronext Paris -3.49%

Cette analyse a été élaborée par AOF et diffusée par BOURSORAMA le 11/06/2024 à 16:22:00.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.