Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

« Le risque chinois va revenir au cours de l'année 2016 » (Axa IM)

Boursorama02/12/2015 à 18:46

Pour Axa IM, les inquiétudes sur l’économie chinoise apparues l’été dernier vont sans doute revenir l’an prochain. Est-ce une raison pour fuir les marchés ? Non, car les actions européennes resteront soutenues par la relance de la BCE. L’année 2016 pourrait ainsi ressembler à 2015.

Alors que le mois de décembre est tout juste entamé, l’heure est déjà au bilan 2015 sur les marchés financiers et aux perspectives 2016 pour Axa Investment Managers.

L'année 2015 a surtout été marquée par les inquiétudes de l’été, qui ont momentanément provoqué « une volatilité plus forte que celle enregistrée lors de la faillite de Lehman Brothers [en 2008] ou lors du 11 septembre [2001] », remarque Serge Pizem, responsable de la gestion multi-classes d’actifs chez Axa IM.

Pour ce dernier, « Les marchés se sont trompés cet été sur l’impact du ralentissement de la croissance chinoise. On a plutôt assisté à une crise de confiance qu’à une véritable crise de croissance ».

Le risque chinois « va revenir » en 2016

Pour autant, « ce risque-là va revenir au cours de l’année 2016 », explique Serge Pizem au sujet de la Chine. « Il faut s’attendre à un environnement de marché un peu plus volatil qu’actuellement, alors que la Fed devrait également remonter ses taux ».

Serge Pizem explique avoir observé en Chine, au cours d’un récent voyage au mois de novembre, « des problèmes structurels en termes de gouvernance d’entreprise ».

« Les hauts fonctionnaires cherchent des solutions pour restructurer certains secteurs économiques » résume-t-il, en citant à titre d’exemple le secteur minier. Ces restructurations seraient susceptibles d’affecter plusieurs millions d’emplois à court terme. La communication des autorités chinoises autour de ces restructurations devra être meilleure que celle de l’été dernier pour éviter la résurgence d’inquiétudes sur les marchés mondiaux.

À plus long terme, la Chine joue également un jeu légèrement dangereux sur le plan financier. Maxime Alimi, économiste chez Axa IM, explique qu’en annonçant il y a quelques semaines un objectif de croissance de 6,5% par an jusqu’en 2020, l’Etat chinois se fixe un objectif très ambitieux qu’il ne pourra tenir qu’en accélérant nettement l’endettement public et/ou privé. Attention au risque de surendettement.

La zone euro devrait rester bien orientée grâce à la BCE

Le risque latent autour du dossier chinois ne doit pas pour autant être considéré comme une raison de quitter les marchés actions européens, explique Axa IM.

« Malgré tout, l’économie européenne va bénéficier l’an prochain du soutien de la BCE. Cela permettra une hausse des profits des entreprises, et cela sera donc positif pour les marchés actions », explique Serge Pizem.

Maxime Alimi mentionne pour sa part que « les données et enquêtes de conjoncture suggèrent un impact limité de l’environnement international sur la dynamique économique de la zone euro. Seul le secteur manufacturier [industriel] souffre de la baisse de la demande étrangère ».

Dans son allocation globale d’actifs, Axa IM privilégie effectivement les actions de la zone euro, au détriment des actions américaines, dont la valorisation est jugée « relativement élevée » par la société de gestion.

Axa IM considère surtout qu’aux Etats-Unis, « les prévisions de croissance des bénéfices sont désormais faibles », ceci étant notamment dû aux perspectives de hausse du dollar face aux autres monnaies mondiales dans le cadre de la hausse des taux de la Fed.

Fed : « pas d’erreur l’an prochain »

À ce sujet, Axa IM s’attend sans surprise à une hausse très progressive des taux de la Fed au cours de l’année 2016, qui ne devrait pas causer de ralentissement de la croissance américaine malgré la hausse du dollar, estime Axa IM.

« La Fed a déjà investi 4500 milliards de dollars dans l’économie depuis 2008 à travers des rachats d’actifs sur les marchés ». Comme l’institution conserve ces actifs dans son bilan, « il devient important pour elle de ne pas remonter les taux trop vite car cela serait risqué. Il faut donc une remontée progressive », explique Serge Pizem.

Le responsable de la gestion chez Axa IM est confiant : « on ne s’attend pas à une erreur de la Fed » en 2016, explique-t-il  en référence au couac de septembre dernier où le report de la remontée des taux directeurs avait été mal perçu par les opérateurs de marché.

Marchés « moins directionnels » l’an prochain

En somme, l’ensemble de ces éléments d’analyse aboutit à un scénario de marché 2016 relativement semblable à celui qui s’est observé au cours de l’année 2015. Les trois principaux ingrédients sont présents : surperformance des actions européennes soutenues par la BCE, résurgence momentanée des inquiétudes sur la Chine, marché américain relativement atone.

Comme en 2015, « les marchés risquent d’être moins directionnels en 2016 qu’au cours des précédentes années », explique Maxime Alimi. Autrement dit : les marchés des différentes régions du monde devraient réaliser des performances contrastées et inégales, et leur tendance haussière globale risque d’être moins nette qu’au cours des années 2010, 2012 ou 2013. Mais encore une fois, selon Axa IM, les actions de la zone euro devraient surperformer l’an prochain face aux actions américaines ou émergentes.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.