1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le retour d'une djihadiste présumée provoque une crise gouvernementale à Oslo
Reuters20/01/2020 à 15:30

    OSLO, 20 janvier (Reuters) - La ministre norvégienne des
Finances, Siv Jensen, a démissionné lundi et sa formation
politique, le Parti du progrès, a annoncé qu'elle cesserait de
soutenir le gouvernement conservateur conduit par Erna Solberg,
dénonçant le soutien au retour d'une femme soupçonnée d'avoir
rejoint le groupe Etat islamique.
    Cette défection, et celle des six autres ministres du PP,
parti de droite populiste, coûtera leur majorité aux
conservateurs, mais la Première ministre a prévenu qu'elle avait
l'intention de rester au pouvoir avec un gouvernement
minoritaire au Parlement.
    Lors d'une conférence de presse, Siv Jensen a déploré
qu'elle ait dû consentir "un trop grand nombre de compromis"
tout en disant vouloir maintenir le dialogue avec Erna Solberg.
    Son départ a été provoqué par la décision, la semaine
dernière, d'aider au retour en Norvège une femme partie
rejoindre l'EI en 2013. Arrêtée avec ses deux enfants, elle a
demandé à être rapatriée de Syrie afin que l'un d'eux puisse
être soigné.
    Si le Parti du progrès n'a aucune objection au retour des
enfants, il refuse que le gouvernement apporte un quelconque
soutien au retour des adultes.
    Cette controverse fait écho aux débats qui ont cours dans
plusieurs autres pays européens où la question du retour des
djihadistes pose également question.
    La Norvégienne à l'origine de la crise gouvernementale
dément avoir rejoint les rangs de l'EI et se dit prête à
coopérer avec la police.

 (Terje Solsvik et Victoria Klesty, version française Nicolas
Delame)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

34.69 +16.84%
33.53 -7.58%
24.735 -5.03%
1.08045 -0.06%
12.8 -8.15%

Les Risques en Bourse

Fermer