Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

Le régulateur britannique s' inquiète des cybermenaces sur la gestion d' actifs
information fournie par Newsmanagers28/02/2020 à 10:15

(NEWSManagers.com) - La sécurité numérique tient une place importante dans les vues sectorielles publiées par la Financial Conduct Authority pour 2020.

C' est un constat alarmant pour le régulateur britannique qui présentait la semaine dernière ses points de vue 2020 sur le secteur financier. Le nombre d'incidents technologiques chez les gestionnaires d'actifs britanniques a plus que triplé en un an, passant de 8 en 2018 à 26 en 2019, tandis que 19 incidents cybernétiques ont été recensés l'année dernière contre 14 l'année précédente. En outre, la FCA a signalé 5 incidents non technologiques en 2019.

" Une faible résistance opérationnelle pourrait entraîner une perturbation généralisée du marché, qui empêcherait ou gênerait les entreprises dans leurs investissements, ou limiterait l'accès des investisseurs à leurs capitaux" , écrit l'autorité qui procède à une énumération des problèmes. Sont ainsi visés une mauvaise gouvernance, une mauvaise surveillance des fonctions externalisées, des systèmes informatiques hérités insuffisamment résistants avec une cybersécurité médiocre, et l'absence de plans d'urgence pour les interruptions de service causées par les fournisseurs externes. La FCA a précisé qu'un programme de travail était déjà en place pour réduire les dommages éventuels résultant d'un manque de résilience opérationnelle.

Autre motif d' inquiétude majeur selon la FCA pour le secteur de la gestion d' actifs, qui pesait quelque 9.100 milliards de livres sterling d' encours fin 2018 : le prix et la qualité des produits d'investissement. Elle évalue un certain nombre de facteurs qui conduisent les investisseurs à investir dans des " produits de mauvaise qualité" , notamment le manque d'outils de comparaison des frais et des fonds ainsi que les mauvaises pratiques de gouvernance des gestionnaires d'actifs.

" Notre étude de marché sur la gestion d'actifs a révélé une faible concurrence par les prix dans plusieurs segments du secteur, l'absence de relation claire entre les frais et les performances et un manque de transparence et de clarté sur les prix et la qualité. Les investisseurs ont donc du mal à évaluer les produits et services les plus appropriés. Cela peut également signifier que les investisseurs ne changent pas de fonds lorsqu'ils ne répondent plus à leurs besoins" , note la FCA. La question est d'autant plus critique qu'à la fin de 2018, 45% des actifs du secteur britannique de la gestion d'actifs étaient gérés pour des fonds de pension, en plus de 18,8% pour des investisseurs particuliers, et les chiffres ne feront qu'augmenter.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.