Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Le pipeline "BarMar" devrait coûter quelque 2 milliards d'euros
information fournie par Reuters09/12/2022 à 10:51

Une usine pilote "wind2hydrogen" à Auersthal, en Autriche

Une usine pilote "wind2hydrogen" à Auersthal, en Autriche

par Joan Faus et Sergio Goncalves

BARCELONE/LISBONNE (Reuters) - Le projet d'interconnexion sous-marine entre Barcelone et Marseille visant à transporter de l'hydrogène vert coûtera environ 2 milliards d'euros, selon des estimations provisoires, ont déclaré deux sources à Reuters.

Ce projet "BarMar" qui réunit Espagne, France et Portugal reflète la volonté des Européens d'accélérer les énergies renouvelables comme alternative au gaz russe dans le contexte de crise énergétique déclenchée par la guerre en Ukraine.

Madrid et Lisbonne ont pour objectif de devenir des exportateurs nets d'énergie et des plates-formes de distribution d'hydrogène, ce qui crée des tensions avec la France qui ambitionne de produire son propre hydrogène à partir du nucléaire.

Les dirigeants des trois pays, qui se retrouveront ce vendredi à Alicante, en Espagne, pour un sommet des pays du sud de l'Union européenne, devraient débattre avec la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, du calendrier et du financement de ce chantier.

Les deux milliards d'euros estimés n'intègrent pas le coût lié à l'installation des connexions terrestres, précisent les deux sources interrogées par Reuters. Selon l'une d'entre elles, une source industrielle, il pourrait s'élever à environ 3 milliards d'euros en fonction du tracé sous-marin du "pipeline".

Le projet "BarMar" a été proposé en octobre pour remplacer le projet de gazoduc "MidCat" reliant la Catalogne à la région Midi-Pyrénées, défendu par l'Espagne et le Portugal mais auquel la France s'oppose.

La canalisation ne transportera que de l'hydrogène, afin de respecter les objectifs de financement de l'UE, même si des "améliorations" pourraient être apportées dans le futur afin d'acheminer du gaz, a dit une source gouvernementale espagnole.

CALENDRIER INCERTAIN

Le président français Emmanuel Macron, le président du gouvernement espagnol Pedro Sanchez et le Premier ministre portugais Antonio Costa envisagent de présenter rapidement une demande de financement auprès de l'UE peut-être dès le début de la semaine prochaine, ont déclaré cette source espagnole et une source à l'Elysée.

Selon la source industrielle, les trois pays incitent leurs gestionnaires de transport gazier à accélérer les études techniques, les plans et les évaluations de coûts.

Les ministères espagnol et français de l'énergie ainsi que les opérateurs espagnol Enagas, portugais REN et français GRTgaz et Téréga n'ont pas souhaité commenter les estimations financières.

Le calendrier reste incertain. Sans tenir compte d'obstacles techniques, environnementaux ou réglementaires, le chantier pourrait être achevé en quatre ou cinq ans, a dit à Reuters la première source proche du dossier.

Selon la deuxième source proche du secteur, les responsables français considèrent comme optimiste la date de 2030 pour l'achèvement du chantier.

Une grande part de l'investissement européen dans l'hydrogène concerne la péninsule ibérique. La compagnie pétrolière Cepsa a annoncé le 1er décembre qu'elle investirait 3 milliards d'euros dans cette énergie renouvelable. Le Portugal veut également devenir un pays producteur et exportateur de premier plan.

Certains observateurs restent sceptiques sur les chances de succès de "BarMar". Faig Abbasov, de l'ONG basée à Bruxelles Transport & Environment, qualifie le projet de "cosmétique" pour réduire les tensions politiques liées au projet MidCat.

"Quand vous avez déjà un pipeline terrestre, pourquoi construire un pipeline sous-marin ?" interroge-t-il. "L'Espagne ferait mieux d'exporter par voie maritime."

(Avec la contribution de Belén Carreño, Michel Rose et Charlie Devereux; version française Jean-Stéphane Brosse)

Valeurs associées

Ice Europ -2.75%
Ice Europ -3.62%
NYMEX +1.05%
Sibe -1.30%

2 commentaires

  • 09 décembre11:18

    vous oubliez les soudeurs ! mais là pour la pose en mer nous avons les suisses qui savent faire


Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.