Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le PDG de Twitter défend le ban de Trump mais y voit un dangereux précédent
Reuters14/01/2021 à 04:04

par Katie Paul et Kanishka Singh

14 janvier (Reuters) - Le PDG de Twitter TWTR.N , Jack Dorsey, a déclaré mercredi que bannir le compte du président américain Donald Trump après les violences à Washington la semaine dernière était la "bonne décision", mais il a ajouté que cela constituait un dangereux précédent.

"Avoir à prendre ces mesures fragmente le débat public", a-t-il écrit sur le réseau social. "Cela nous divise. Cela limite la possibilité d'une clarification, d'une rédemption et d'un apprentissage. Et cela établit un précédent que je crains dangereux: le pouvoir dont un individu ou une entreprise dispose sur une partie du débat public mondial".

Certains pairs républicains de Donald Trump ont critiqué la décision de Twitter, dénonçant une répression de sa liberté d'expression. A Berlin, la chancelière allemande Angela Merkel avait fait savoir par un porte-parole qu'il incombait aux législateurs, et non aux compagnies privées, de décider de possibles limités à la liberté d'expression.

Dans la série de messages qu'il a publiés sur Twitter, Jack Dorsey a indiqué qu'il ne retirait aucune satisfaction de la mise au ban de Donald Trump de la plateforme.

Il a ajouté qu'une telle mesure constituait au bout du compte "un échec" de Twitter à promouvoir une "conversation saine".

(Kanishka Singh à Bangalore et Katie Paul à San Francisco; version française Jean Terzian)

Valeurs associées

NYSE +1.53%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer