1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le n°2 de Renault dément la présence de logiciel truqueur
Reuters16/03/2017 à 14:34

LE N°2 DE RENAULT DÉMENT LA PRÉSENCE DE LOGICIEL TRUQUEUR

PARIS (Reuters) - Le numéro deux de Renault, Thierry Bolloré, a démenti de nouveau jeudi que les voitures du groupe aient jamais été équipées de logiciel truqueur, en réaction à la publication d'extraits d'un rapport qui a conduit en janvier à l'ouverture d'une information judiciaire sur le constructeur.

L'action du groupe au losange continue de chuter à la Bourse de Paris sur des soupçons de fraude présumée sur les émissions polluantes de certains moteurs diesel.

Vers 14h15, le titre perd 3,26% à 79,52 euros, plus forte baisse de l'indice CAC 40. La veille, il a déjà abandonné 3,67% malgré un démenti du groupe aux informations du quotidien Libération, selon lequel la Direction de la Répression des fraudes (DGCCRF) suspecte Renault d'avoir trompé ses clients.

"Les voitures Renault n'ont jamais été équipées de tels systèmes. Il n'y a jamais eu de 'logiciel' truqueur", a déclaré le directeur délégué à la Compétitivité de Renault.

"Une procédure judiciaire est en cours. Nous verrons quelles sont ses conclusions. Mais pour l'heure, ces accusations portent gravement atteinte à la réputation de Renault, et de façon éhontée", a-t-il ajouté.

Dans son rapport transmis à la justice, la DGCCRF estime également que le PDG de Renault Carlos Ghosn devait être tenu directement pour responsable de la tromperie présumée aux émissions polluantes de certains moteurs diesel, a déclaré mercredi à Reuters une source judiciaire.

"Je trouve affligeant de lire qu'il n'existe pas de délégations de pouvoirs chez Renault", a ajouté Thierry Bolloré. "C'est évidemment faux."

(Gilles Guillaume, édité par Benjamin Mallet)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.39%
Euronext Paris +1.91%
Euronext Paris +11.24%
XETRA -1.66%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

60.13 -1.31%
15.076 -2.33%
27.24 -3.58%
6.698 0.00%
13.44 +1.20%

Les Risques en Bourse

Fermer