1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Le Mexique d'accord avec le plan de Trump sur l'asile-presse
Reuters24/11/2018 à 20:35

    WASHINGTON, 24 novembre (Reuters) - Le nouveau gouvernement
mexicain soutient le projet de Donald Trump visant à obliger les
demandeurs d'asile à attendre au Mexique pendant que leurs
demandes sont examinées par la justice américaine, rapporte
samedi le Washington Post.
    Selon le Washington Post, l'accord "restez au Mexique" a été
élaboré la semaine dernière à Houston lors d'une réunion entre
Marcelo Ebrard, nouveau ministre mexicain des Affaires
étrangères, son homologue américain Mike Pompeo et la secrétaire
américaine à la Sécurité intérieure, Kirstjen Nielsen.
    Le nouveau président mexicain, Andrés Manuel López Obrador,
doit prendre ses fonctions le 1er décembre.
    Donald Trump, qui a placé la lutte contre l'immigration au
centre des élections de mi-mandat qui ont eu lieu au début du
mois, veut empêcher d'entrer aux Etats-Unis des milliers de
personnes venues de pays d'Amérique centrale qui voyagent
groupées en caravane. 
    Le président américain a fait appel à l'armée pour protéger
la frontière mexicaine et a signé après les "midterms" un décret
interdisant aux immigrés arrivés clandestinement aux Etats-Unis
d'y demander l'asile. Ce décret a été suspendu par la justice
américaine.    
    Le plan "restez au Mexique" est une "solution de court
terme", ont déclaré les responsables de la nouvelle équipe
mexicaine au Washington Post.
    "La solution à moyen et à long terme est que les gens
n'émigrent pas", a déclaré Olga Sanchez Cordero. "Le Mexique a
les bras ouverts, mais imaginez, caravane après caravane, cela
nous poserait aussi un problème."

 (Lucia Mutikani; Danielle Rouquié pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer