Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Le Maryland retire la statue d'un juge esclavagiste

Reuters18/08/2017 à 17:44
    par Susan Heavey 
    WASHINGTON, 18 août (Reuters) - L'Etat du Maryland a retiré 
la statue d'un influent magistrat esclavagiste du XIXe siècle 
alors que la polémique provoquée par les propos de Donald Trump 
sur l'extrême droite et les symboles confédérés se transforme en 
crise politique majeure. 
    La statue en bronze de Roger Taney, qui trônait depuis près 
de 150 ans devant le parlement d'Annapolis, la capitale du 
Maryland, a été retirée à l'aide d'une grue dans la nuit de 
jeudi à vendredi.   
    Roger Taney fut le cinquième président de la Cour suprême 
des Etats-Unis et l'artisan en 1857 d'un arrêt affirmant que les 
Afro-Américains, n'ayant pas le statut de membres de la nation 
américaine lors de la rédaction de la Constitution, ne pouvaient 
prétendre au titre de citoyens des Etats-Unis. 
    Le gouverneur républicain du Maryland, Larry Hogan, avait 
exigé mercredi le retrait immédiat de la statue de l'ancien 
magistrat affirmant que "c'était la bonne chose à faire". 
    "Si nous ne pouvons pas - et nous ne devons pas - échapper à 
notre histoire, le temps est venu d'établir une différence 
claire entre la reconnaissance exacte de notre passé et la 
célébration des moments les plus sombres de notre histoire", 
expliquait le gouverneur Hogan dans un communiqué. 
    Les militants des droits civiques et plusieurs 
parlementaires de l'Etat avaient demandé de longue date le 
retrait de la statue de Roger Taney qui, dans l'arrêt Dred Scott 
v. Sandford, écrivait : "le nègre doit être justement et 
légalement réduit à l'esclavage pour son propre bien". 
    Cette initiative des autorités du Maryland vient un peu plus 
accentuer l'isolement politique de Donald Trump dont les 
atermoiements puis le revirement sur les violences survenues 
samedi dernier à Charlottesville en Virginie ont cristallisé les 
critiques, y compris dans le camp républicain. 
    Après avoir renvoyé dos à dos les militants de l'extrême 
droite et les manifestants antiracistes qui se sont affrontés à 
Charlottesville, Donald Trump a vivement défendu le maintien des 
symboles sudistes, statues et monuments érigés à la mémoire des 
confédérés esclavagistes lors de la guerre civile américaine. 
     
    FRUSTRATION DE TRUMP 
    Dans une série de messages sur son compte Twitter jeudi, le 
président américain a exprimé sa frustration face à la décision 
de certains Etats de se débarrasser de ce que lui considère 
comme des témoignages historiques irremplaçables. 
    C'est la volonté des autorités de Charlottesville de retirer 
d'un parc de la ville la statue équestre du général Robert E. 
Lee, chef des armées sudistes, qui avait incité les 
organisations d'extrême droite à se rassembler samedi dernier. 
    Les heurts avec les manifestants antiracistes se sont soldés 
par la mort d'une jeune femme de 32 ans, Heather Heyer, fauchée 
par une voiture qui a foncé sur la foule dans le centre-ville. 
    La mère de la victime, Susan Bro, a déclaré vendredi sur la 
chaîne ABC qu'elle ne souhaitait plus adresser la parole au 
président américain. "Vous ne pourrez pas effacer ça en me 
serrant la main et en me disant 'je suis désolé'. Je ne lui 
pardonne pas cela", a-t-elle dit. 
    Interrogée jeudi soir sur MSNBC, elle avait estimé que 
Donald Trump avait trouvé des électeurs attentifs parmi les gens 
qui se sentaient marginalisés et qu'il entendait exploiter cette 
marginalisation. 
    "J'ai déjà reçu des menaces de mort simplement parce que je 
m'exprime comme je le fais à ce moment même", avait-elle ajouté. 
    Selon les estimations du Southern Poverty Law Center, 
organisation qui documente les actions des groupes extrémistes 
et racistes, il y a plus de 1.500 symboles confédérés dans les 
espaces publics aux Etats-Unis dont environ 700 sont des 
monuments ou des statues. 
    Depuis samedi, un peu plus d'une demi-douzaine ont été 
retirés. 
 
 (Pierre Sérisier pour le service français, édité par Gilles 
Trequesser) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.