Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

[Le marché du lundi] éco - L'optimisme gagne du terrain
Boursorama CP03/05/2021 à 11:35

Karamo KABA,
Directeur de recherche économique

Vu l'écart de croissance entre les États-Unis (+ 6,4 % en rythme annualisé, soit + 1,6 % sur le trimestre) et la zone Euro (- 2,5 % en rythme annualisé, soit - 0,6 % sur le trimestre) en ce début d'année, on comprend mieux la dépréciation de l'euro face au dollar. Ainsi, après plusieurs semaines de forts gains, la monnaie commune a connu une semaine difficile (- 0,64 % par rapport au dollar) après qu'Eurostat a confirmé que la zone Euro était entrée en récession. Comme il fallait s'en douter, ce sont les pays qui ont mis en place les mesures de confinement les plus strictes qui ont vu leur activité reculer le plus, à l'instar de l'Allemagne (- 6,5 % en rythme annualisé), de l'Espagne (- 2,0 %) et de l'Italie (- 1,6 %). A contrario, la France a surpris (+ 1,8 %, soit + 0,4 % au premier trimestre 2021) en dépit d'une nette dégradation de la situation sanitaire. Désormais, le PIB de la zone Euro s'établit à - 5,5 % de son niveau pré-COVID-19, très en deçà de celui des États-Unis, revenu à - 0,9 % à son niveau d'avant la crise.

Valeurs associées

OPCVM -0.05%
OPCVM +0.67%
OPCVM +1.13%
OPCVM +0.77%
OPCVM -0.02%
OPCVM +0.86%
OPCVM +0.30%
OPCVM +0.84%
OPCVM +0.27%
OPCVM +0.62%
OPCVM -0.01%
OPCVM +0.74%
OPCVM +1.20%
OPCVM +0.59%
OPCVM 0.00%
OPCVM 0.00%
Afficher toutes les valeurs associées Réduire

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer