Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
Plus de 40 000 produits accessibles à 0€ de frais de courtage
Découvrir Boursomarkets

Lagardère monte, Barclays croit au changement
information fournie par Reuters03/05/2018 à 10:33

LAGARDÈRE MONTE, BARCLAYS CROIT AU CHANGEMENT

LAGARDÈRE MONTE, BARCLAYS CROIT AU CHANGEMENT

PARIS (Reuters) - Lagardère affiche l'une des plus fortes hausses de l'indice SBF 120 jeudi matin en Bourse de Paris, porté par le relèvement de la recommandation de Barclays, qui salue la volonté de recentrage des activités du groupe sur l'édition et le "travel retail", susceptible selon lui d'améliorer sa rentabilité et son potentiel de croissance.

Le titre gagne 4,41% à 24,85 euros à 10h22, sa meilleure performance en séance depuis avril 2017, alors que le SBF 120 abandonne 0,23%.

Le titre retrouve ainsi son niveau de début février et ramène sa baisse depuis le début de l'année à 7,25% environ.

Barclays a relevé son conseil à "surpondérer" contre "pondération en ligne" et augmenté son objectif de cours de 13% à 30 euros.

"Lagardère a annoncé son intention de se concentrer sur l'édition (sa vache à lait) et le travel retail (un moteur de croissance)", explique l'intermédiaire, qui juge qu'il existe "une forte probabilité" que la société vende la majeure partie de sa division Active (médias) et sa division Sports pour réinvestir dans l'édition et/ou dans le "travel retail".

"Cela modifierait de manière significative le profil de croissance et de génération de cash-flow de Lagardère", ajoutent les analystes de la banque britannique.

Ils estiment que Lagardère constitue "un dossier avec de nombreux catalyseurs potentiels (la possibilité de plusieurs cessions d'actifs plus un actionnaire activiste), ce qui est rare ces temps-ci dans les médias".

"Sur la période 2010-2013, rappellent-ils, Lagardère a vendu des actifs et fait face à de l'activisme actionnarial, et il a connu des périodes de surperformance en dépit de révisions à la baisse importantes des BPA."

Lagardère a annoncé le mois dernier l'ouverture de négociations exclusives en vue de la vente de titres de presse magazine en France à Czech Media Invest, un groupe tchèque auquel il a déjà cédé ses radios en Europe centrale et orientale.

Début mars, le gérant en commandite du groupe, Arnaud Lagardère, a annoncé un redéploiement stratégique impliquant des cessions dans les médias. Il pourrait détailler son projet à l'occasion de l'assemblée générale annuelle qui se réunit ce jeudi.

Cette réunion sera aussi l'occasion de mesurer l'influence d'Amber Capital, un fonds activiste qui détient 3,9% du capital du groupe et qui, selon le Financial Times, s'oppose au renouvellement de trois membres du conseil de surveillance.

"L'AG d'aujourd'hui pourrait être un catalyseur", estime Liberum, à "conserver" sur la valeur avec un objectif de 26 euros.

(Marc Angrand, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris -0.16%

Cette analyse a été élaborée par Reuters et diffusée par BOURSORAMA le 03/05/2018 à 10:33:20.

Agissant exclusivement en qualité de canal de diffusion, BOURSORAMA n'a participé en aucune manière à son élaboration ni exercé aucun pouvoir discrétionnaire quant à sa sélection. Les informations contenues dans cette analyse ont été retranscrites « en l'état », sans déclaration ni garantie d'aucune sorte. Les opinions ou estimations qui y sont exprimées sont celles de ses auteurs et ne sauraient refléter le point de vue de BOURSORAMA. Sous réserves des lois applicables, ni l'information contenue, ni les analyses qui y sont exprimées ne sauraient engager la responsabilité BOURSORAMA. Le contenu de l'analyse mis à disposition par BOURSORAMA est fourni uniquement à titre d'information et n'a pas de valeur contractuelle. Il constitue ainsi une simple aide à la décision dont l'utilisateur conserve l'absolue maîtrise.

BOURSORAMA est un établissement de crédit de droit français agréé par l'Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (« ACPR ») et par l'Autorité des Marchés Financiers (« AMF ») en qualité de Prestataire de services d'investissement et sous la surveillance prudentielle de la Banque Centrale Européenne (« BCE »).

Conformément à la réglementation en vigueur, BOURSORAMA établit et maintient opérationnelle une politique de gestion des conflits d'intérêts et met en place des mesures administratives et organisationnelles afin de prévenir, identifier et gérer les situations de conflits d'intérêts eu égard aux recommandations d'investissement diffusées. Ces règles contiennent notamment des dispositions relatives aux opérations financières personnelles afin de s'assurer que les collaborateurs de BOURSORAMA ne sont pas dans une situation de conflits d'intérêts lorsque Boursorama diffuse des recommandations d'investissement.

Le lecteur est informé que BOURSORAMA n'a aucun conflit d'intérêt pouvant affecter l'objectivité des analyses diffusées. A ce titre, le lecteur est informé qu'il n'existe pas de lien direct entre les analyses diffusées et les rémunérations variables des collaborateurs de BOURSORAMA. De même, il n'existe pas de liens financiers ou capitalistiques entre BOURSORAMA et les émetteurs concernés, en dehors des engagements contractuels pouvant régir la fourniture du service de diffusion.

Il est rappelé que les entités du groupe Société Générale, auquel appartient BOURSORAMA, peuvent procéder à des transactions sur les instruments financiers mentionnés dans cette analyse, détenir des participations dans les sociétés émettrices de ces instruments financiers, agir en tant que teneur de marché, conseiller, courtier, ou banquier de ces instruments, ou être représentées au conseil d'administration de ces sociétés. Ces circonstances ne peuvent en aucune manière affecter l'objectivité des analyses diffusées par BOURSORAMA.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.