Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La ruée vers l'or, bientôt terminée ?

Boursorama11/08/2016 à 18:22

L'or continue d'avoir le vent en poupe sur les marchés, mais cette tendance pourrait s'épuiser en l'absence de nouvelles craintes chez les investisseurs, et en l'absence d'une baisse supplémentaire des taux.

Depuis le début de l’année, le métal jaune est prisé par les investisseurs, dans un contexte de craintes à répétition sur les marchés actions et de taux négatifs pour les actifs les plus sûrs du marché obligataire. Néanmoins, le potentiel de hausse des cours de l’or paraît désormais limité.

Depuis le début de l’année 2016, les cours de l’or ont progressé d’environ 25%, en passant de 1.060 à 1.350 dollars/once. Cette performance est largement supérieure à celle des marchés actions européens, qui restent globalement en baisse modérée depuis le 31 décembre dernier.

L’année 2016 s’affiche donc bel et bien comme celle de la revanche pour le métal jaune, qui avait perdu plus de 40% depuis son pic de l’année 2011 au-delà des 1.850 dollars/once.

Pour autant, les principaux facteurs de soutien du métal jaune pourraient désormais se tarir.

Accalmie sur les marchés actions

En premier lieu, les craintes relatives aux marchés actions, qui profitent traditionnellement au métal jaune, se sont apaisées au cours des dernières semaines après le choc violent mais passager du vote pro-Brexit.

Certes, les incertitudes vont rester nombreuses d’ici la fin de l’année à cause des diverses échéances électorales, sans parler du sentiment toujours mitigé autour de la vigueur de la croissance mondiale. Mais avec l’embellie récente des statistiques économiques américaines, notamment sur le front de l’emploi, il semble désormais que seule une rechute des prix du pétrole sous les 40 dollars puisse véritablement menacer à court terme l’accalmie des marchés.

En l’absence d’une rechute des cours de l’or noir, l’aversion au risque pourrait continuer à se réduire lors des prochaines semaines, et les investisseurs auraient alors moins de raisons de se tourner vers le métal jaune.

Les taux peuvent difficilement tomber plus bas

En second lieu, la baisse des taux sur le marché obligataire semble difficilement en mesure de se poursuivre au cours des prochains mois. Or, si le métal jaune a connu un premier semestre 2016 en fanfare, c’est principalement grâce à la baisse des taux jusqu’en territoire négatif, ayant permis aux investisseurs de relativiser le fait qu’investir dans l’or n’offre aucun rendement.

Les taux des emprunts d’Etat de la zone euro restent en effet à des niveaux historiquement faibles, les investisseurs anticipant toujours une éventuelle action à venir de la BCE à la rentrée ou d’ici la fin de l’année, visant à contrer toute éventuelle dégradation de la conjoncture européenne attribuable aux conséquences du Brexit.

Le taux de l’OAT à 10 ans française évoluait ainsi à 0,11% jeudi. Le Bund à 10 ans allemand évoluait quant à lui  à -0,10% sans parler du 10 ans suisse à -0,54%. Même le taux à 10 ans espagnol est désormais passé sous le seuil symbolique des 1%, à 0,92%, ceci malgré le profil d’emprunteur plus risqué de l’Espagne face aux trois autres Etats cités.

L’éventuelle annonce de mesures d’assouplissement monétaire supplémentaires de la BCE semble ainsi déjà intégrée dans les cours, et le fait qu’une telle annonce devienne effective à l’avenir ne devrait avoir qu’un faible impact supplémentaire sur la baisse des taux.

Surtout, il n’est pas exclu que la Fed décide d’une nouvelle hausse de ses taux directeurs d’ici la fin de l’année 2016 malgré le fait que les investisseurs ne semblent pas s’attendre à une nouvelle action de la banque centrale américaine avant 2017. Une hausse des taux américains pourrait provoquer un raffermissement de la monnaie américaine pénalisant les cours de l’or qui cote en dollars.

Evolution des cours de l'or depuis leur pic de 2011. Source : Boursorama.

Xavier Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

103 -0.11%
108.05 -0.73%
3405.35 -1.05%
1.169 +0.18%
38.6 -1.68%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.