1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La police serbe empêche un meeting de l'ultranationaliste Seselj
Reuters06/05/2018 à 12:47

    JARAK, Serbie, 6 mai (Reuters) - La police serbe a bloqué
toutes les routes d'accès à un village au nord-ouest de Belgrade
afin d'empêcher le dirigeant ultranationaliste Vojislav Seselj,
reconnu coupable de crimes contre l'humanité, d'y tenir un
meeting.
    Vojislav Seselj comptait organiser un rassemblement dans la
localité de Hrtkovci pour marquer le 26e anniversaire d'un
discours qu'il y avait prononcé et pour lequel les magistrats du
Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) l'ont
reconnu coupable de crimes contre l'humanité pour "instigation
aux déportations et à la persécution".
    La police a interdit le rassemblement à Hrtkovci, craignant
qu'il ne crée des tensions avec la minorité croate vivant dans
cette localité. La majeure partie de la population croate de
Hrtkovci a quitté la localité durant les conflits des années
1990 dans les Balkans. Avant la dislocation de la Yougoslavie,
les Croates représentaient 40% de sa population, contre 10%
aujourd'hui.
    Selon Seselj, plusieurs dizaines de ses partisans ont été
bloqués sur la route, au niveau d'un village voisin, Jarak.
    Seselj a fondé le Parti radical serbe et a été vice-Premier
ministre sous Slobodan Milosevic, au cours des guerres des
Balkans qui ont fait plus de 100.000 morts de 1992 à 1995. 

 (Marko Djurica; Eric Faye pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

0.621 +19.42%
1.13992 +0.03%
0.042 +25.00%
29.015 -3.96%
1.7925 -0.17%

Les Risques en Bourse

Fermer