Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La nuit du mort-vivant. Par ASG Capital
information fournie par Boursorama25/07/2019 à 09:55

Deutsche Bank (DB) se retrouve une fois de plus en haut de l'affiche médiatique, mais pas pour de bonnes raisons. Cette institution bancaire semble glisser sur un chemin tracé par d'autres entreprises zombies, à l'instar des banques japonaises dans les années 1990. Vingt ans auparavant, DB était considérée comme un césar de la finance. A son apogée, cet acteur bancaire important était craint par ses rivaux. Premier argentier de l'Etat allemand, cette institution faisait l'interface entre les marchés financiers et une multitude de petites banques régionales allemandes. A l'image de son nom, c'était la référence bancaire dans son pays

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.