Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La moitié des gérants britanniques veut établir des opérations en Europe
information fournie par Newsmanagers23/02/2018 à 10:30

(NEWSManagers.com) - La sortie de la Grande-Bretagne de l'Union européenne a poussé les gestionnaires d'actifs britanniques à renforcer leurs opérations sur le continent européen, les acteurs ayant peur d'être coupés des investisseurs européens à l'issue de la procédure du Brexit, écrivait récemment le Financial Times. Ainsi, selon une étude conduite auprès de 55 groupes de gestion d'actifs et de gestion de fortune, 51% des gestionnaires d'actifs ont déjà renforcé leurs activités en Europe. La moitié d'entre eux travaillent ou projettent d'établir des opérations en Europe, contre 35% seulement après le référendum britannique, selon cette étude du cabinet EY.

" La mise en place de plans de continuité d'activité à l'issue du Brexit est de plus en plus avancée, un certain nombre de sociétés établissant activement de nouvelles entités en Europe ou renforçant leurs entités existantes " , note Simon Turner, associé en charge de la gestion d'actifs et de fortune chez EY, cité par le Financial Times. Les gestionnaires d'actifs craignent en effet de ne pas avoir assez de temps pour préparer la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne. Selon cette étude de EY, 41 % des sociétés de gestion interrogés envisagent de créer des entités à Luxembourg tandis que 37% citent l'Irlande. Si un quart des gestionnaires d'actifs ont déclaré ne pas avoir l'intention de délocaliser leur personnel, plus de la moitié d'entre eux prévoient de délocaliser jusqu'à 15 personnes tandis que 13% disent vouloir délocaliser au moins 30 collaborateurs.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.