Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

La France reste l'épicentre des fonds monétaires ESG, selon Fitch Ratings
information fournie par Newsmanagers19/03/2021 à 10:15

(NEWSManagers.com) - La France est désormais le pays du billet vert. Un billet vert quelque peu immatériel, puisqu'il s'agit non pas du dollar, mais des fonds monétaires ESG. Selon les données collectées par Fitch Ratings, 79% des 123 milliards d'euros d'encours placées dans ces véhicules se trouvaient dans des produits hexagonaux à fin 2020.

La Place de Paris peut ainsi remercier les succursales de gestion des grandes banques nationales pour cette prouesse, et plus particulièrement Amundi (et ses filiales CPR AM et BFT IM), BNP Paribas AM et Ostrum AM (du groupe BPCE), dont les fonds monétaires trustent les sept premières places du classement par taille d'encours sous gestion. Il s'agit, pour nombreux d'entre eux, de fonds monétaires traditionnelles dont le style de gestion a été converti à l'ESG.

La conversion au style ESG, principal moteur de collecte

Les fonds monétaires ESG ont connu une très forte croissance en 2020, avec une hausse des encours de 50%. Les sociétés de gestion ont privilégié des conversions au style ESG de fonds monétaires préexistants, plutôt que de créer de nouveaux véhicules, souligne l'agence de notation. Ainsi, 66% de la hausse des encours de 2020 a été alimentée par des conversions, et 60% des fonds monétaires ESG se sont convertis il y a moins de deux ans.

Cette méthode a été privilégiée par les concurrents étrangers, sur un segment où la France était clairement seule jusqu'en 2019. Désormais, cinq autres pays hébergent des fonds aux encours significatifs dans la gestion monétaire ESG. Il s'agit de l'Irlande (8% des encours des fonds monétaires ESG), des Etats-Unis (6%), du Luxembourg (5%), de la Belgique et de la Suisse (1% chacun). Les deux principales Places de domiciliation de fonds européennes, l'Irlande et le Luxembourg, profitent notamment des choix juridiques des grands gérants internationaux. BlackRock a ainsi enregistré ses fonds monétaires ESG en Irlande, tandis que le Luxembourg a notamment attiré DWS (Allemagne), Candriam (Belgique), UBS AM et Swissquanto (Suisse). Les encours domiciliés en Belgique proviennent des fonds de KBC AM, tandis que ceux en Suisse sont la propriété de GAM Investments et de Swissquanto.

Gare au greenwashing

Cette collecte de données compte toutefois un écueil : les principaux fonds monétaires ESG mentionnés ici sont des fonds monétaires standards au regard du droit européen. Fitch Ratings reconnaît avoir pris en compte les éléments déclaratifs explicites, comme le nom du fonds ou ses objectifs de gestion, pour les catégoriser comme ESG.

Le verdissement de certains fonds monétaires français a également interrogé, dans une autre mesure, les chercheurs du Forum pour l'Investissement Responsable et de l'Ecole Polytechnique. Dans une étude publiée en octobre dernier, ils ont démontré que l'obtention du Label ISR du ministère de l'Économie et des Finances par quelques fonds monétaires, principalement chez Amundi, ont profondément modifié le visage de l'univers des fonds labellisés ISR. Les fonds monétaires sont devenus subitement les deuxièmes plus labellisés derrières les fonds actions. Et Amundi est passé en un an d'un maigre 1,5 milliard d'euros d'encours à 31 milliards certifiés ISR, dont 26,3 milliards sur ses seuls fonds monétaires. Les chercheurs ont donc appelé les ministères à une hiérarchisation par échelon des labels publics, car, pour eux, les fonds monétaires ne " peuvent structurellement pas atteindre des meilleures pratiques" en matière de gestion ESG.

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.