Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Française a collecté 2,3 milliards d'euros à fin avril

Newsmanagers15/06/2016 à 10:30

(NEWSManagers.com) - Début d'année prometteur pour La Française. Malgré un environnement difficile, le groupe de gestion dirigé par Xavier Lépine a enregistré une collecte nette de 2,3 milliards d'euros sur les quatre premiers mois de l'année, ce qui constitue une performance non négligeable par rapport aux 4,1 milliards d'euros engrangés sur l'ensemble de l'année 2015, indiqué la société le 25 mai à Nice à l'occasion d'un séminaire presse. Les actifs sous gestion s'élèvent ainsi à 55,3 milliards d'euros à fin avril, contre 52,6 milliards d'euros à fin décembre 2015. Durant la période sous revue, La Française Global Investment Solutions, dont les encours s'inscrivaient fin décembre 2015 à 3,8 milliards d'euros, a enregistré une collecte de 1,8 milliard d'euros. Outre cette contribution très significative, l'immobilier a attiré 300 millions d'euros.

L'évolution de l'activité est ainsi conforme au plan de marche arrêté par La Française qui comprend notamment l'objectif d'une progression des actifs sous gestion à environ 72 milliards d'euros à l'horizon 2020, avec notamment une contribution de l'international qui devrait passer de 10% environ en 2014 à 20%. Objectif déjà à moitié atteint puisqu'à fin 2015, les encours à l'international représentaient 15% des encours globaux, soit 7,7 milliards d'euros. Et sur les quatre premiers mois de 2016, la contribution de l'international à la collecte a été supérieure à 50%.

C'est dire que le développement à l'international constitue désormais un enjeu stratégique pour une société qui, de par son appellation, revendique une position de porte-drapeau de la gestion française à l'étranger. Le développement à l'international va notamment passer par le démarrage du développement en Amérique latine et en Asie, où la société dispose déjà de points d'ancrage solides et où un bureau a été ouvert à Séoul en mars dernier, et où La Française souhaite développer ses activités dans l'immobilier. Ce qui ne signifie pas que l'Europe n'est plus à la une. Bien au contraire. Sur le terrain européen, La Française souhaite accélérer sa croissance, notamment sur le marché allemand, avec l'ouverture d'une succursale de distribution à Francfort.

L'Europe est aussi le périmètre d'intervention naturel des activités de la société, comme par exemple NewAlpha, qui se présente comme le leader européen de l'incubation et de l'accélération de gérants entrepreneuriaux. Depuis le début de l'année, NewAlpha a ainsi conclu six nouveaux partenariats, dont quatre en France, un en Allemagne et un aux Etats-Unis, a indiqué Philippe Paquet, responsable du développement chez NewAlpha.

L'Europe est également au centre du développement des activités immobilières de La Française, comme l'illustre bien le déploiement cette année d'une nouvelle offre institutionnelle paneuropéenne. Avec tout d'abord une stratégie dédiée aux résidences seniors, le Fonds résidentiel géré qui vient d'obtenir l'agrément de l'Autorité des marchés financiers ( AMF). Deux autres stratégies sont également en préparation, un fonds paneuropéen de commerces, LF Euro Urban Retail II, qui s'inscrit dans le prolongement du fonds PURetail et qui se propose d'investir dans les grandes métropoles européennes, et un fonds paneuropéen de bureaux green, qui s'inscrit dans le prolongement de la gamme Immo SR, Immo SR 2, et qui vise également les grandes métropoles européennes.

Lorsqu'il évoque sa stratégie de développement à l'international, Xavier Lépine insiste toujours sur la nécessité d'être leader des expertises proposées à l'international sur son marché domestique. Dans cette perspective, La Française souhaite accompagner ses clients sur les enjeux liés à Solvabilité II avec des offres qui intègrent cette contrainte et des services complémentaires autour de l'allocation d'actifs sous contrainte et la transparence des portefeuilles. La Française travaille également au renforcement de son positionnement sur le marché retail et, sans vouloir en dire plus, Xavier Lépine semble bien décidé, à tirer parti dans les prochains mois des opportunités offertes par Mifid 2...

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.