Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

La crise grecque ne provoquera pas un séisme "à la Lehman" malgré les risques (Western Asset)

Boursorama06/07/2015 à 09:00

La dette grecque est toujours au coeur de l'actualité financière.

Lundi 6 juillet, les indices européens s'affichaient en baisse modérée suite à la victoire du "non" au référendum grec.

Les incertitudes sur la Grèce continuent d’occuper le cœur de l’actualité économique. Malgré la victoire du « non » au référendum, une sortie du pays de la zone euro n'est pas automatique. Tout dépendra du traitement du problème par la BCE, notamment si la Grèce se dirige vers un défaut de paiement vis-à-vis de l'institution le 20 juillet.

Ainsi, « la manière dont la BCE gère les besoins de financement du système bancaire grec sera maintenant le centre de l'attention du marché », expliquait vendredi dernier Andrew J. Belshaw, directeur des investissements chez Western Asset (filiale de la société de gestion Legg Mason), anticipant sur les questions qui pourraient agiter les marchés à partir de la semaine prochaine.

Malgré les inquiétudes sur le dossier, « la crise grecque actuelle ne peut s’assimiler à la chute de Lehman, que ce soit pour la Grèce ou pour la zone euro. Avec une population de 11 millions et une économie relativement petite, l'impact d'un Grexit serait ressenti principalement par la Grèce », estime-t-il, relativisant l’importance de ce dossier en termes de risque systémique.

Vers un défaut plus massif que prévu ?

Pour rappel, la situation s'était dégradée au cours de la journée de vendredi au sujet de la soutenabilité de la dette grecque. « Le Premier ministre grec Alexis Tsipras a souhaité vendredi "une décote de 30% de la dette grecque et "une période de grâce de 20 ans" pour assurer "la viabilité de la dette" de son pays, lors d'une allocution télévisée », résumait l’AFP (lire l’article).

Une décote de 30% de la dette signifierait, ni plus ni moins, un défaut sur 30% du stock de dette grec d’environ 320 milliards d’euros, soit environ 100 milliards de dettes impayées. En comparaison, jusqu’ici, la somme non remboursée par la Grèce au FMI en début de semaine s’élevait à 1,6 milliards d’euros. Un défaut de la Grèce sur 107 milliards d'euros s'était déjà vu à l'été 2012 auprès des banques européennes alors détentrices de dettes du pays.

Parallèlement à cette déclaration, l’AFP rapportait également que « L'OCDE a mis en garde vendredi contre l'"impact négatif sur l'économie" du haut niveau des dettes publiques [en zone euro], et jugé que celle de la Grèce ne devrait à long terme pas dépasser 35% du Produit intérieur brut, au lieu de quelque 180% aujourd'hui » (lire l’article).

Réaction modérée des marchés

Malgré la victoire du "non", considérée comme un scénario redouté par les investisseurs, les marchés s'affichaient en baisse plutôt modérée lundi matin. À 10h15, le CAC40 perdait 1,70% à 4726 points. Les investisseurs semblaient ainsi plutôt attentistes face aux évolutions rapides du dossier. Avant l'ouverture des marchés européens, Yanis Varoufakis, ministre grec des finances, a présenté de manière très inattendue sa démission. Alexis Tsipras a quant à lui renouvellé dimanche soir, dans une allocution télévisée, son souhait de trouver une solution avec les créanciers du pays.

X. Bargue

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.514 +6.53%
5.892 -1.17%
37.46 -0.08%
36.005 -0.73%
32.82 -0.64%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.