1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La collecte des gestionnaires cotés devrait rebondir en 2020, selon UBS
Newsmanagers28/01/2020 à 16:00

(NEWSManagers.com) - Les analystes actions d'UBS ont publié ce 21 janvier une note sur les perspectives des asset managers cotés en Europe pour l'année 2020.

Selon l'équipe, les sociétés de gestion cotées devraient vivre une année plutôt calme, à l'exception de Jupiter AM.

En matière d'encours sous gestion, la maison suisse s'attend à une hausse comprise entre 1% (pour Jupiter AM) et 15% (Ashmore Group), et une hausse comprise entre 4 et 6 % en moyenne pour la plupart des sociétés analysées. Contrairement à 2019, qui a vu une décollecte quasi générale et des encours portés uniquement par les marchés, l'année 2020 devrait voir les investisseurs revenir dans les fonds et les performances des marchés (actions et obligations) se tasser.

Les tendances des dernières années devraient par ailleurs se poursuivre, sans véritable changement de paradigme. Les ETF vont continuer à grignoter des parts de marché en Europe, sans qu'il n'y ait un véritable " effet de substitution" , contrairement à ce qu'il se passe aux Etats-Unis, notent les analyste. Sur les actifs privés, la collecte devrait maintenir son rythme soutenu, malgré l'abondante liquidité déjà présente, en raison de l'attrait du segment pour les institutionnels et les individus fortunés. Mais les analystes d'UBS craignent une baisse de valorisation des cibles, qui pourrait agir comme un catalyseur.

Du côté de la consolidation des acteurs et de l'augmentation de la réglementation, les analystes ne s'attendent à aucune vague pour l'année. Par ailleurs, ils ont pris position sur la problématique de la liquidité des fonds en indiquant que celle-ci était selon eux robuste, les cas ayant agité la communauté des investisseurs en 2019 (Woodford, H20, M&G Real Estate au Royaume-Uni...) étant des situations isolées.

Neutre sur le titre Amundi, négatif sur Jupiter AM

Parmi leurs recommandations, les analystes d'UBS sont neutres à l'égard d'Amundi (objectif à 64,5€, contre 71€ ce jour), qui se distingue de ses concurrents par un beta très faible, de seulement 0,29. Ils craignent néanmoins que la renégociation de l'accord de distribution avec Société Générale, dont l'actuel expirera en novembre prochain, pourrait être un catalyseur négatif, les marges brutes sur frais de gestion souffrant généralement de ce type de situation. Les projections en matière de collecte pour le mastodonte s'élèvent à 4-6% sur l'année.

Le seul titre suivi à recevoir une recommandation à la vente est celui de Jupiter AM, qui s'échange actuellement à 15,1 fois le bénéfice par action estimé. Pour les analystes d'UBS, il s'agit là d'une survalorisation, compte tenu du fait que la société souffre de décollecte persistante depuis deux ans, et que l'attente du marché (une collecte nette de 10% en 2020) surpasse de loin les projections de la maison (2%).

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer