Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

La Chine veut afficher attractivité et puissance lors de son salon de l'aéronautique
information fournie par Reuters27/09/2021 à 02:18

(.)

par Stella Qiu et Yew Lun Tian

ZHUHAI, Chine, 27 septembre (Reuters) - La volonté de la Chine d'être autonome dans le secteur de l'aéronautique et sa puissance militaire grandissante seront mises en évidence lors du plus grand salon du pays consacré à l'aéronautique, cette semaine à Zhuhai, un événement organisé sur fond de frictions commerciales avec l'Occident.

Organisé traditionnellement tous les deux ans mais repoussé l'an dernier à cause de la pandémie de coronavirus, le salon de Zhuhai fera la part belle aux entreprises locales, alors que les conditions d'entrée en Chine sont très strictes du fait du contexte sanitaire, et se tiendra dans un format partiellement revu, avec des rendez-vous virtuels.

"Le fait que le Airshow China ait bien lieu, alors que le calendrier mondial des salons de l'aéronautique a été grandement chamboulé, permet à la Chine de montrer qu'elle est revenue à la normale après le COVID", a commenté Douglas Barrie, analyste à l'Institut international d'études stratégiques.

Les entreprises chinoises de l'aéronautique et de la défense seront présentes en nombre, tandis que les principaux groupes occidentaux comme Airbus AIR.PA et Boeing BA.N ont choisi de d'envoyer leurs équipes basées en Chine.

Dans une période où la rivalité stratégique avec l'Occident s'intensifie, le salon va permettre à la Chine de mettre en lumière ses efforts pour améliorer ses technologies dans le secteur.

Les tensions commerciales avec l'Occident sont aussi une raison supplémentaire pour Pékin d'accélérer ses efforts pour devenir moins dépendant de composants fabriqués à l'étranger.

Ainsi, le C919 de l'avionneur chinois Comac, qui doit être homologué cette année, est équipé principalement de composants occidentaux. Cela devrait changer avec le temps, à mesure des avancées technologiques chinoises, centrées notamment sur les moteurs des avions.

Plus de 100 appareils doivent être présentés lors du salon dont, selon la presse officielle, l'avion de chasse J-16D, version électronique du J-16.

Seront aussi mis en évidence certains produits que la Chine ambitionne d'exporter, comme l'AG600, le plus grand avion amphibie au monde. Le drone armé Wing Loong II, similaire au MQ-9 Reaper américain, a déjà été vendu à des acheteurs étrangers, dont les Emirats arabes unis, l'Arabie saoudite, l'Egypte et le Pakistan, un symbole de la volonté de Pékin de rivaliser à l'export avec l'Occident.

Un hélicoptère sans pilote et des équipements pour drone seront par ailleurs visibles pour la première fois lors du salon.

"Pékin veut non seulement faire avancer les appareils militaires produits localement et ses technologies de l'aéronautique, mais aussi montrer sa capacité à répondre à presque toute demande d'équipement militaire", a noté Kelvin Wong, analyste chez Janes basé à Singapour.

(Reportage Stella Qiu à Zhuhai et Yew Lun Tian à Pékin, avec Jamie Freed à Sydney; version française Jean Terzian)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.44%
NYSE -0.75%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.