Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

La Catalogne promet la désobéissance civile face à l'article 155

Reuters23/10/2017 à 16:03
    * Réunion du parlement catalan jeudi matin 
    * Le Sénat espagnol votera vendredi sur l'article 155 
    * Quatre mille policiers envoyés pour le référendum toujours 
sur place 
 
    par Julien Toyer et Paul Day 
    MADRID, 23 octobre (Reuters) - Les dirigeants et les partis 
politiques de Catalogne appelaient lundi à la désobéissance 
civile afin de déjouer les préparatifs de Madrid pour 
administrer directement la Généralité, ce qui pourrait advenir 
via la nomination d'un représentant unique. 
    Le Sénat espagnol doit se réunir vendredi pour voter 
l'application de l'article 155 de la Constitution espagnole, qui 
permettrait au pouvoir central d'instaurer une gestion directe 
de la Catalogne. Le président de la Généralité, Carles 
Puigdemont, envisage de se présenter au Sénat à Madrid afin de 
plaider sa cause. 
    Mais les dirigeants de la campagne en faveur d'une sécession 
estiment que le référendum tenu le 1er octobre leur donne mandat 
pour proclamer l'indépendance vis-à-vis du reste de l'Espagne.  
    "Ce n'est pas que nous refuserons d'obéir (aux ordres). Ce 
n'est pas une décision personnelle. C'est la décision de sept 
millions de personnes", a déclaré lundi à la BBC-radio Raul 
Romeva, chargé des Affaires étrangères au sein de l'exécutif 
régional. 
    A la question de savoir si les institutions catalanes, dont 
la police, obéiraient à l'exécutif catalan plutôt qu'au 
gouvernement de Madrid, il a été clair. 
    "Je ne doute pas que l'ensemble des fonctionnaires de 
Catalogne continueront de suivre les instructions données par 
les institutions élues et légitimes qui sont en place 
actuellement (en Catalogne)", a-t-il répondu. 
    Plusieurs centaines de municipalités catalanes se sont 
déclarées hostiles à une administration directe de la région par 
Madrid et ont demandé au parlement de la Généralité d'adopter 
une motion la rejetant. 
    La désobéissance civile est soutenue aussi par le parti 
d'extrême gauche CUP, soutien clé du gouvernement minoritaire 
indépendantiste catalan au parlement régional, qui voit dans les 
décisions de Madrid une agression contre l'ensemble des 
Catalans. 
    "Une agression qui se heurtera à une désobéissance civile 
massive", a estimé le CUP. 
     
    REUNION DU PARLEMENT REGIONAL JEUDI MATIN 
    Certains pans du monde enseignant et des pompiers ont 
déclaré qu'ils ne reconnaîtraient pas l'autorité de Madrid. 
    "Nous ne reconnaîtrons pas comme interlocuteurs valables des 
personnes qui ne sont pas les représentants de la légitimité 
populaire", a déclaré le syndicat enseignant USTEC. 
    "Nous serons où nous devons être en ce moment: au côté des 
institutions catalanes et de la démocratie, qui lutte pour sa 
survie", a ajouté ce syndicat. 
    Le Parlement catalan se réunira jeudi matin en séance 
plénière, a déclaré lundi un porte-parole de la coalition 
indépendantiste "Ensemble pour le oui", pour présenter sa 
réponse au gouvernement de Madrid après la décision de ce 
dernier d'assurer en direct la gestion de la région. 
    La coalition indépendantiste a l'intention d'intenter un 
recours contre l'application de l'article 155. 
    Une fois l'article 155 voté par le Sénat, un représentant 
unique pourrait être temporairement nommé par Madrid pour 
gouverner la région, a déclaré la vice-présidente du 
gouvernement espagnol, Soraya Saenz de Santamaria, qui était 
interrogée par une station de radio. 
    A en croire le ministre espagnol des Affaires étrangères 
Alfonso Dastis, le gouvernement central ne prévoit pas de 
procéder à des arrestations. 
    Quatre mille policiers espagnols qui avaient été envoyés en 
Catalogne pour le référendum du 1er octobre se trouvent toujours 
dans la région, en plus des 5.000 membres de la police nationale 
qui y sont d'ordinaire basés. 
    Pour Raul Romeva, seul le peuple catalan a le droit de 
changer les institutions régionales et l'Union européenne perdra 
sa crédibilité si elle laisse le gouvernement central gérer 
directement la Catalogne. 
    "Comment l'Union européenne pourrait-elle vivre avec cette 
situation si elle se produisait ?", a déclaré Raul Romeva qui 
était interrogé sur la façon dont le gouvernement régional de 
Catalogne comptait s'y prendre pour empêcher le gouvernement 
espagnol d'instaurer une gestion directe. 
    "Comment peut-elle être crédible si elle laisse ceci se 
produire ? Parce que, ce que je peux vous dire, c'est que le 
peuple et les institutions en Catalogne ne laisseront pas ceci 
(....) se produire", a-t-il ajouté. 
 
 (Danielle Rouquié et Eric Faye pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.