Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Onu demande une enquête sur des massacres de villageois au Mozambique
Reuters11/11/2020 à 14:44

JOHANNESBURG, 11 novembre (Reuters) - Les Nations unies ont exhorté le Mozambique à enquêter sur des massacres de villageois dans le nord du pays, plusieurs médias locaux faisant état notamment de décapitations et d'enlèvements de femmes et d'enfants.

Au moins 50 personnes ont trouvé la mort ces derniers jours dans des attentats perpétrés par des combattants liés à l'État islamique, ont rapporté les médias locaux, dont Mediafax et The Pinnacle News.

Des islamistes armés sont actifs dans la province de Cabo Delgado, frontalière de la Tanzanie, depuis 2017. Ils s'y sont emparés de villes clés pendant de brèves périodes et ont frappé cette années plusieurs cibles militaires.

Le secrétaire général des Nations unies, António Guterres, a demandé mardi la tenue d'une enquête. "Le secrétaire général est choqué par les récentes informations faisant état de massacres par des groupes armés non étatiques dans plusieurs villages (...) y compris la décapitation et l'enlèvement de femmes et d'enfants", a déclaré son porte-parole dans un communiqué.

Le gouvernement mozambicain n'a pour le moment pas répondu à la demande de l'Onu.

"Au Mozambique, plus de 50 personnes ont été décapitées, des femmes kidnappées, des villages pillés puis incendiés. Des barbares détournent une religion de paix pour semer la terreur(...)", a réagi pour sa part Emmanuel Macron. "Des barbares détournent une religion de paix pour semer la terreur: le terrorisme islamiste est une menace internationale qui appelle une réponse internationale", ajoute-t-il sur son compte Twitter.

(Promit Mukherjee à Johannesbourg et Manuel Mucari à Maputo, version française Kate Entringer)

Valeurs associées

Euronext Paris -1.87%
NYSE -4.85%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer