Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'interview d'Olivier de Royère (Cogefi Gestion) : « Des opportunités à saisir d'ici la fin de l'année sur les valeurs moyennes »

Boursorama14/10/2014 à 12:45

Solutions 30, Jacquet Metal et Esker figurent parmi les valeurs préférées d'Olivier de Royère (Cogefi Gestion)

Si le pessimisme prédomine clairement sur le front des petites et moyennes valeurs, la baisse de l'euro pourrait constituer un catalyseur. Solutions 30, Jacquet Metal et Esker figurent parmi les sociétés recommandées par Olivier de Royère, gérant du fonds Cogefi Chrysalide chez Cogefi Gestion.

Vous gérez Cogefi Chrysalide, un fonds éligible au PEA PME. Quel est le processus de gestion ?

Olivier de Royère : Nous sélectionnons les titres que nous mettons en portefeuille sur la base d'une analyse rigoureuse de la rentabilité des capitaux investis qu'elles sont capables de générer. A long terme, nous privilégions celles dont la croissance est structurellement forte et la rentabilité élevée mais nous sommes capables d'être opportunistes sur des sociétés largement décotée par rapport à leur valorisation fondamentale.  

Après l'engouement des débuts, quelle est la tendance aujourd'hui ?

O.d.R : C'est un segment sur lequel il faut rester très sélectif. Le potentiel est significatif à condition d'assister à une normalisation des marges des entreprises. Le pessimisme prédomine clairement aujourd'hui mais la baisse de l'euro pourrait constituer un catalyseur pour l'économie européenne mais ne pourra être perceptible avant la toute fin d'année. Des opportunités devraient se dessiner d'ici là dans le cadre des arbitrages de portefeuilles classiques à cette période.

La création du PEA PME début 2014 a-t-il eu un impact positif sur la valorisation des smallcaps ?

O.d.R : C'est un élément positif incontestablement mais il n'explique pas, à mon sens, l'engouement boursier constaté autour des valeurs moyennes entre septembre 2013 et mars 2014. Des performances similaires ont été observées dans les autres pays européens. Cette phase de hausse a permis de rattraper en partie le retard de valorisation. Les investisseurs ont alors commencé à escompter la fin des révisions en baisse des bénéfices des entreprises européennes.

Aujourd'hui, quelles valeurs moyennes peut-on mettre dans son portefeuille ?

O.d.R : Certaines sociétés se positionnent sur des marchés de niches en pleine croissance. C'est le cas de Solutions 30, la société va profiter du déploiement du compteur Linky d'EDF (35 millions de compteurs pour un marché estimé à 1,5 milliard d'euros d'ici 2020) ainsi que du déploiement en cours de la fibre optique qui prend le relais de l'ADSL. Je citerais également Jacquet Metals. Le distributeur d'aciers spéciaux est une valeur cyclique qui devrait profiter du redressement de la production industrielle liée à l'accroissement de la compétitivité salariale de l'Europe. Enfin, je citerais Esker, l'éditeur de logiciels qui propose des solutions de dématérialisation de documents. La société va bénéficier d'une accélération de sa croissance organique, au-dessus de 10%, avec une amélioration régulière de la marge de l'ordre de 1 point par an. Valeur dollar, Esker réalise par ailleurs près de 35% de son activité aux Etats-Unis.

Propos recueillis par Julien Gautier

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.