Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'industrie chinoise déçoit le marché

Boursorama24/07/2015 à 18:16

L'indicateur PMI manufacturier chinois a déçu les investisseurs vendredi.

Les principaux indices boursiers européens ont clôturé dans le rouge vendredi, malgré un bon début de séance. Les investisseurs étaient prudents alors qu’un indicateur économique a donné un signal de faiblesse inattendu vis-à-vis de l’industrie chinoise.

Les récents soubresauts de la bourse chinoise rendent les investisseurs attentifs aux indicateurs économiques de la première économie asiatique. Or, un indicateur publié vendredi matin a déçu.

« La Chine a d’entrée de jeu inquiété les opérateurs boursiers (en particulier en Asie) via une publication de son PMI manufacturier particulièrement décevante. En l’occurrence, le consensus tablait sur un passage de 49,4 à 49,7 entre juin et juillet : la publication fait état d’un résultat de 48,2 », expliquait vendredi le courtier XTB.

Inquiétudes en Chine : « le plus dur reste à venir » (XTB)

Pour rappel, les indices PMI permettent de mesurer des variations d’activité économique. Les PMI manufacturiers se concentrent sur l’activité à dominante industrielle, par opposition aux activités de services. L’indicateur est réalisé de manière à ce qu’un PMI à 50 points reflète une stagnation d’activité, tandis qu’un PMI supérieur à 50 est synonyme de croissance, et qu’un PMI inférieur à 50 signifie une contraction d’activité.

Avec un indice PMI manufacturier à 48,2, « la Chine inquiète quant à son industrie, et d’une manière plus large, le pays soulève de violents doutes quant à ses prévisions de croissance. Un ralentissement économique inquiète les opérateurs dans la mesure où le premier pays émergent au niveau mondial est l’un des rares moteurs de la mondialisation internationale. Et ce, dans un contexte que l’on connait bien : celui d’un krach boursier très relatif (le plus dur restant à venir) en Chine », estime XTB, dont les propos sur l’évolution à venir du récent krach chinois peuvent être notés.

Retournement de tendance

L’indicateur PMI chinois a été publié au début de la séance boursière chinoise, soit à 3h45 du matin heure française. La publication de cette statistique a rendu les investisseurs asiatiques prudents : l’indice de la bourse de Shanghai a clôturé en baisse de 1,29% à 4.070 points, tandis que Hong-Kong a perdu environ 1%.

En Europe, les investisseurs  ont peu réagi à cet indicateur en matinée. En France, le CAC40 a gagné jusqu'à 0,66% en début de séance. Néanmoins, à partir de 15h, la plupart des indices européens sont repassés dans le rouge, le mouvement de baisse restant tout de même modéré. Le CAC40 a clôturé à -0,58%, le Dax allemand a perdu 1,43% et le Footsie britannique a quant à lui lâché 1,11%.

Le pétrole connaissait également un nouvel accès de faiblesse en fin de séance, le baril WTI repassant à seulement 48 dollars, proche de son plus bas niveau de l'année. Ce mouvement se répercutait sur la bourse russe : l'indice RTS a terminé la séance en baisse de 2,87%.

Malgré ces doutes sur l’économie chinoise, les investisseurs ne se reportent pas de manière notable sur l’or, habituellement considérée comme une valeur-refuge, dont les prix ont récemment baissé (voir détails). « Pourquoi l’or baisse-t-il si violemment face à ces craintes soulevées en Chine ? », s’interroge XTB. « Simplement parce-que le pays est l’un des plus grands importateurs au niveau mondial du précieux métal. En d’autres termes, les craintes de ralentissement économique en Chine s’accompagnent de doutes sur la capacité du pays à maintenir ses importations massives d’or », explique la même source.

X. Bargue (redaction@boursorama.fr)

Retrouvez tous les articles de la rédaction de Boursorama dans la rubrique dédiée.


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.