Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L' Europe du Nord arrive en tête du classement extra-financier de la FIDH

Newsmanagers09/04/2015 à 10:15

(NEWSManagers.com) - Des pays d' Europe du Nord occupent les trois premières places du

classement des 28 Etats membres de l' Union européenne établi par la

Fédération internationale des ligues des droits de l' Homme (FIDH) au

regard de 67 indicateurs de droits humains et de 17 indicateurs

environnementaux. La Suède arrive en tête, devant la Finlande et le

Danemark. Viennent ensuite la Slovénie, puis la France. En queue de

classement, on retrouve trois pays d' Europe du Sud : la Grèce, Chypre et

Malte.

L' étude " Les États Membres de l' UE sous surveillance " se

veut un guide pratique pour les investisseurs sur les marchés

obligataires, et a pour objectif de les encourager à investir dans des

États respectueux des droits humains.

Tous les deux ans, la FIDH évalue les États à l' aune

d' indicateurs actualisés sur la base des dernières législations

internationales et sources d' information pertinentes. Les critères

analysés sont : l' égalité hommes/femmes et les droits des femmes, la

lutte contre toutes les discriminations, les droits des migrants et des

réfugiés, la corruption et la gouvernance, la cohésion sociale et les

droits économiques et sociaux, le système judiciaire, la liberté

d' expression et le droit à l' information, les droits des migrants et des

réfugiés, la promotion de la justice internationale et des droits

humains, l' aide au développement et les contributions financières à

l' ONU, le contrôle des armements, la promotion de la responsabilité des

entreprises qui opèrent à l' étranger et la protection de l' environnement

Cette étude est réalisée dans le cadre de Libertés &

Solidarité, la Sicav éthique et de partage de la FIDH. Créée en 2001 par

la FIDH, La Poste, la Caisse des dépôts et la Macif, Libertés &

Solidarité permet aux investisseurs de concilier leurs attentes

financières avec leurs aspirations éthiques, grâce à des titres

sélectionnés sur des critères de droits humains définis par la FIDH, et

un engagement solidaire, via le partage de la moitié des revenus

distribuables avec la FIDH.

Le classement de l' étude permet à La

Banque Postale Asset Management (LBPAM), qui gère Libertés &

Solidarité, de sélectionner les émetteurs d' obligations parmi les 15

États les mieux notés par la FIDH au regard des droits humains. Les pays

classés de 1 à 5 représentent au moins 50% de la poche obligataire du

fonds. Les pays classés de 6 à 10 et de 11 à 15 en composent

respectivement 30% et 20%.

Par ailleurs, avec cette recherche

menée en collaboration avec des chercheurs de l' université d' Essex, au

Royaume-Uni, la FIDH souhaite également appeler les institutions

européennes et nationales à mieux mesurer les impacts des États sur les

droits humains. L' étude révèle en effet que les États manquent de

systèmes de collecte des données leur permettant de mesurer le respect

de leurs obligations internationales en matière de droits humains,

notamment dans plusieurs domaines-clés comme la protection de la vie

privée à l' ère numérique ou la lutte contre les discriminations

raciales.

Jean-François Tardiveau

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.