Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Assemblée du Conseil de l'Europe célèbre un juge turc emprisonné
Reuters09/10/2017 à 16:31

    STRASBOURG, 9 octobre (Reuters) - L'Assemblée parlementaire 
du Conseil de l'Europe a décerné, lundi, son prix des droits de 
l'homme "Vaclav Havel" au juge turc Murat Arslan, ancien 
rapporteur de la Cour constitutionnelle turque, placé en 
détention provisoire après la tentative de coup d'Etat du 15 
juillet 2016. 
    Murat Arslan présidait également l'Association des juges et 
des procureurs, qui a été dissoute. 
    Un message du magistrat a été lu dans l'hémicycle de 
Strasbourg où siègent les délégations parlementaires de 47 pays 
dont la Turquie, l'un des plus anciens membres du Conseil de 
l'Europe. 
    "Je m'adresse à vous d'une prison d'un pays où le droit est 
mis entre parenthèses, où les valeurs de la démocratie 
s'éloignent progressivement, où les voix dissidentes sont 
étouffées, où les défenseurs du droit, les journalistes, ceux 
qui souhaitent la paix sont décrétés terroristes", a souligné 
Murat Arslan. 
    "Nous avions créé en 2006 l'Union des juges et des 
procureurs turcs pour que s'installe dans notre pays un droit 
conforme aux standards universels reposant sur les droits de 
l'homme, un Etat de droit moderne et intégralement démocratique, 
une justice indépendante et impartiale () Nous ne laisserons 
pas ce pays aller à sa destruction et notre justice à son 
destin", a-t-il ajouté. 
    Quelque 50.000 personnes ont été placées en détention 
préventive en Turquie dans le cadre de la répression lancée par 
les autorités contre les auteurs de la tentative de coup d'Etat. 
S'y ajoutent 150.000 personnes interpellées ou limogées de leurs 
fonctions dans les secteurs publics et privés. 
    Quelque 150 organes de presse ont été fermés et 160 
journalistes environ se trouvent derrière les barreaux, selon 
l'Association des journalistes turcs. 
 
 (Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • BobMax7
    09 octobre16:41

    Heureusement que la Turquie n'est pas dans l'Europe malheureusement pour les Turcs éduqués mais qui ne sont pas apparemment la majorité en Turquie.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer