Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'archevêque Oscar Romero béatifié à San Salvador

Reuters23/05/2015 à 22:10

(actualisé avec lettre du pape et déclaration de Barack Obama) par Nelson Renteria SAN SALVADOR, 23 mai (Reuters) - L'archevêque salvadorien Oscar Romero, assassiné en 1980 par un escadron de la mort, a été béatifié samedi à San Salvador, dernière étape avant la canonisation. Des catholiques venus du monde entier se sont mêlés à d'anciens rebelles marxistes du temps de la guerre civile parmi la foule de 250.000 personnes qui était rassemblée dans la capitale, San Salvador, pour la cérémonie, qui a été dirigée par le cardinal Angelo Amato, dépêché pour l'occasion par le pape François. François, premier pape originaire d'Amérique latine, a réenclenché le processus de béatification de Mgr Romero peu après son élection au pontificat en mars 2013. Ce processus avait été bloqué sous les papes Jean Paul II et Benoît XVI car ils jugeaient l'archevêque salvadorien trop proche de la théologie de la libération, mouvement radical qui mettait l'accent sur le soutien aux pauvres et la lutte contre les injustices. "Romero, qui a bâti la paix avec la force de l'amour, a témoigné de la foi jusqu'à l'extrême, en faisant l'offrande de sa vie", a déclaré le souverain pontife dans une lettre rendue publique samedi. Le président américain a dit avoir été "profondément ému" lorsqu'il s'était rendu sur la tombe de Mgr Romero en 2011. "Espérons que ce qu'a fait l'archevêque Romero nous incitera, tous, à respecter la dignité de l'ensemble des êtres humains, et à oeuvrer à la justice et à la paix dans notre hémisphère et au-delà", a déclaré Barack Obama dans un communiqué. La chemise ensanglantée que portait Mgr Romero le jour de son assassinat a été exhibée samedi parmi la foule, au sein de laquelle se trouvaient des milliers de personnes qui ont campé sur place depuis vendredi. ACCORD DE PAIX EN 1992 "Je prenais sa main et la baisais chaque dimanche après la messe", a témoigné Virginia Sanchez, âgée de 87 ans, ancienne membre de la congrégation de Mgr Romero. "Maintenant, nous sommes heureux, car il priera pour nous et pour cette violence que nous traversons". Né en 1917 dans une ville de montagne proche du Honduras, Oscar Romero avait été nommé archevêque en 1977. Peu après, il était devenu un adversaire résolu du gouvernement militaire qui commençait à tuer, enlever et arrêter les prêtres qui soutenaient les droits des ouvriers et des paysans. Dans ses sermons, souvent diffusés à la radio, l'archevêque s'en prenait aux extrémistes de droite, au mépris des menaces de mort qu'il recevait. "Au nom de ceux qui souffrent, dont les cris deviennent plus assourdissants chaque jour, je vous prie, je vous implore, je vous l'ordonne au nom de Dieu: cessez la répression!", avait-il dit dans un discours aux soldats gouvernementaux à la veille de sa mort. L'archevêque avait été assassiné le 24 mars 1980 alors qu'il disait une messe dans la chapelle d'un hôpital. Peu après sa mort, la guerre civile avait éclaté entre le pouvoir salvadorien, qui bénéficiait du soutien financier de Washington, et les insurgés de gauche. La guerre civile au Salvador, l'un des conflits les plus sanglants de la "guerre froide", a fait dans les 75.000 morts et s'est terminée par un accord de paix conclu en 1992. (avec Max de Haldevang à Mexico; Eric Faye pour le service français)

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.406 +2.27%
135.978 -0.13%
9.73 +0.52%
73.03 -3.78%
132.03 +0.90%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.